RMC Sport

Futsal: Asnières–Villeneuve-la-Garenne rêve d’imiter le PSG

Trois jours après la démonstration du Paris Saint-Germain face au FC Barcelone, un deuxième duel entre Franciliens et Catalans a lieu ce vendredi soir. Asnières – Villeneuve-la-Garenne, nouveau club phare du futsal en France, affronte le champion d’Europe en titre en huitième de finale de l’UEFA Champions League. Avec une volonté affichée: valoriser les quartiers populaires dont il est issu. 

Ce vendredi soir au Palau Blaugrana, la mythique salle attenante au Camp Nou, les joueurs d’Asnières–Villeneuve-la-Garenne veulent réaliser un coup double pour les Franciliens en Catalogne. "C’est le fruit de sept années d’efforts et aujourd’hui, nous touchons du doigt notre rêve en affrontant le meilleur club actuel en Europe. Nous sommes très fiers de ce parcours-là" savoure Sami Sellami, le président-fondateur d’ACCS. "Nous disons depuis longtemps que nous serons le premier club français à faire un parcours extraordinaire en Ligue des champions et à la gagner, un jour..." 

L’équipe des Hauts-de-Seine évolue pourtant en première division nationale que depuis 2018 et découvre la compétition continentale cette saison. Aucun club français n’avait jamais atteint les 8èmes de finale, elle y est parvenue en sortant l’Etoile Rouge de Belgrade puis le champion d’Italie en titre, Pesaro, après une longue séance de tirs aux buts. Le challenge monte encore d’un cran face au FC Barcelone, champion d’Europe en titre. "Ils ont le plus gros budget du futsal mondial. L’actuel meilleur joueur du monde, Ferrão, évolue dans leurs rangs, auprès d’autres internationaux brésiliens, espagnols et portugais. Ils ont une quinzaine de joueurs au top qui seraient tous titulaires dans le championnat français", prévient Ricardinho.  

Les "Neymar et Mbappé" du futsal 

Triple champion d’Europe et distingué à 6 reprises par l’équivalent du Ballon d’Or en futsal, le Portugais a rejoint ACCS l’été dernier. Un coup d’accélérateur dans le développement du club. Pour nourrir la comparaison avec le PSG, le capitaine du club compare ce recrutement à celui de Neymar. "On a aussi Nelson Lutin, on l’appelle le "Mbappé du futsal" même s’il n’aime pas ça. Mais ils ont vraiment des similitudes", ajoute Abdessamad Mohammed. Le club a également recruté l’été dernier Carlos Ortiz, le défenseur espagnol également triple champion d’Europe... Au total, sur la quinzaine de joueurs, l’équipe est composée d’une moitié d’étrangers et de 5 internationaux français.  

Si le PSG symbolise le clinquant de la capitale, le nouveau club phare du futsal hexagonal reste attaché à représenter les quartiers populaires. ACCS est d’ailleurs à l’origine une association pour valoriser les talents de ces quartiers, l’équipe de futsal en est la vitrine depuis 2014. "Le club m'a mis en avant dès mon arrivée parce que je représente le quartier qui réussit", explique Abdessamad Mohammed. "Nous venons d'en bas et pour nous, le sport est avant tout comme un vecteur social", précise son président. "Nous montrons qu’être issu des quartiers, de l’immigration, ce n’est pas un point faible. Cela nous a permis d'être plus ingénieux, déterminés et de devenir le club le plus attractif du monde alors que nous avons beaucoup moins d'argent que nos concurrents. Mais nous n’allons chercher à l’étranger que ce qu'il n'existe pas en France: le meilleur entraîneur du monde Jesús Velasco et quelques très grands joueurs." 

Un coup de projecteur inédit

Il y a un point sur lequel ACCS retrouve le PSG, selon son président: "notre ambition de faire rayonner le football français en Europe et aller décrocher des étoiles. Nous sommes des clubs frères." Et les joueurs de part et d'autre s’encouragent cette semaine: "J’ai quelques amis joueurs au PSG, ils méritent de se qualifier et je suis sûr qu’ils nous soutiennent eux-aussi pour qu’on se qualifie", glisse Ricardinho.  

Au-delà de l’enjeu sportif de ce rendez-vous inédit pour le futsal tricolore, l’équipe d’Asnières-Villeneuve mesure aussi qu’il peut accélérer l’essor de la discipline en France. Ce huitième de finale sera diffusé en prime-time sur une chaîne gratuite. "Il y a un coup du destin et ce parallèle extraordinaire avec le Barça-PSG. C’est un joli coup de projecteur sur nous", se réjouit Sami Sellami. Quel que soit le scénario du soir, ACCS a déjà beaucoup grandi. 

Kevin Morand