RMC Sport

« Il ne peut s’empêcher de crier n’importe quoi »

Le supporter du FC Metz qui a insulté Abdeslam Ouaddou semble regretter ses "paroles débiles".

Entendu pendant 45 minutes à la cité judiciaire de Metz, le supporter messin qui a insulté Abdeslam Ouaddou est placé sous contrôle judiciaire et comparaîtra le 18 mars devant le tribunal correctionnel de la ville.

Emmanuel Dupic est le Procureur de la République de Metz. Qu’a dit le supporter lors de sa garde à vue ?
« Il reconnaît les faits et peine finalement à expliquer les raisons. Il a reconnu aussi que ce n’était pas la première fois, ce qui a été confirmé par des abonnés qui sont régulièrement à ses côtés. »

RMC a enquêté sur ce supporter, et selon son entourage, il regrette ses mots et est dépassé par ce qui lui arrive.
L'un de ses amis nous confiait hier soir qu'en fait, il n'aurait pas mesuré le poids de ses mots. Ce supporter du FC Metz, âgé de 37 ans, a pourtant avoué avoir plusieurs fois insulté des joueurs lors d'un match, et notamment ceux de son club favori, déçu par leur performance ces derniers temps.
Pourtant son entourage le décrit comme un homme plutôt ordinaire, loin de l'image du néo-nazi raciste. Agent de sécurité, il milite à la CFDT depuis 3 ans, vit en couple dans un quartier populaire de la banlieue de Metz. Il n'avait encore jamais eu affaire à la justice.
Seulement voilà, d'après ses amis, dès qu'il se retrouve au stade, il ne peut s'empêcher de crier n'importe quoi pour se défouler.

La rédaction