RMC Sport

"Il y aura toujours des cons", Hegerberg répond à ceux qui critiquent le foot féminin

Première lauréate du Ballon d'or féminin, l'attaquante norvégienne de l'OL, Ada Hegerberg, s'exprime dans un entretien au JDD sur les clichés qui touchent toujours le football féminin et revient sur la polémique déclenchée par les propos de Martin Solveig en décembre.

Certains préjugés ont la vie dure. Ceux qui concernent le football féminin en font partie. Mais pour Ada Hegerberg, première gagnante du Ballon d’or féminin, il ne faut pas y prêter trop d’attention. "Je préfère ne pas donner de munitions à ceux qui critiquent. Il y aura toujours des cons, mais je préfère penser aux gens qui aiment bien nous regarder", explique-t-elle dans un entretien accordé au Journal du Dimanche. "Le chemin est encore long pour graver l’égalité dans tous les esprits. C’est un sujet qui mérite qu’on en parle quotidiennement", ajoute l’attaquante norvégienne de l’OL, qui revendique ses convictions sur l’égalité entre hommes et femmes.

"On a fini par en rire"

Elle a également raconté comment son fiancé Thomas Rogne, également footballeur à Lech Poznan, avait réagi à la question de Martin Solveig. Lors de la cérémonie du Ballon d’or, le 3 décembre dernier, le DJ français avait demandé à Hegerberg si elle savait "twerker". "Il a trouvé la question plus bizarre que sexiste. On a fini par en rire. Finalement, les conséquences sont pour le DJ, pas pour moi. Je venais de recevoir le premier trophée décerné à une femme, pour ma femme et pour moi c’est tellement plus important à retenir", assure Hegerberg. Solveig avait ensuite présenté ses excuses sur les réseaux sociaux.

RR