RMC Sport

Ballon d'or : Hegerberg répond à la polémique avec Martin Solveig (avec un petit tacle)

Ada Hegerberg et Martin Solveig

Ada Hegerberg et Martin Solveig - AFP

Première lauréate de l’histoire du Ballon d’or féminin, Ada Hegerberg a réagi mardi en conférence de presse à la polémique qui a quelque peu entaché la remise de son trophée lundi soir. Le DJ français Martin Solveig, animateur de la soirée, avait demandé à la Lyonnaise si elle savait 'twerker'.

C’est l’instant gênant de la soirée. Lundi soir, Ada Hegerberg vient d’être nommée meilleure joueuse de l’année 2018. Le DJ français Martin Solveig, chargé d’animer la soirée, demande à la lauréate si elle sait twerker, une danse très suggestive. “Non”, répond abruptement l’intéressée. La séquence se termine finalement par une valse, dansée par les deux protagonistes sur une chanson de Frank Sinatra. Pas de quoi calmer la polémique après cet événement jugé sexiste.

"C'était une maladresse"

Mardi après-midi, la Lyonnaise est revenue sur l’épisode en conférence de presse. "Sincèrement, je n'ai pas pris la situation comme les autres. J'avais la tête dans la lune. J'avais gagné le Ballon d'or. On a fait une petite danse. Je ne l'ai pas mal pris du tout", répond la meilleure joueuse de l’année aux journalistes.

A ses côtés, le président lyonnais Jean-Michel Aulas calme également le jeu: "Pour bien connaître Martin, c’était une réaction qui n’était pas souhaitée, ce n’était pas sa volonté.” Il renchérit: "C’était une maladresse qui ne doit pas faire passer le Ballon d'or au second plan."

Petit tacle tout de même à Solveig

Hegerberg a toutefois adressé un petit tacle au DJ. "Il aurait quand même pu me poser une autre question. Sur le foot, ce que je ressentais, si je me sentais bien par exemple”, appuie-t-elle. Elle venait en effet d'être récompensée du premier Ballon d’Or féminin de l’histoire.

JM avec Edward Jay à Lyon