RMC Sport

"Je me suis même fait piquer Mangani !"… On a assisté aux enchères MPG de l'After, et c'était un massacre

On ne savait pas à quoi s'attendre en lançant la Ligue MPG avec les figures de RMC. Et ça a été encore pire.

Une salle de réunion, six gars en panique, Jé Rothen et Nico Vilas à distance, et deux représentants de MPG pour driver tout ça. La Ligue After MPG a vu le jour ce mardi, après une grosse heure d'enchères au couteau. Casting de rêve : Riolo, Brisbois, Dorian, Bouhafsi, Ducroc, MacHardy, Rothen, Thomas. Que des novices à part Jean-Louis Tourre, trois-quatre championnats à son actif (pour un titre), mais une ambition commune : "Je vise la première place, tout simplement", lâchent-ils les uns après les autres (par contre, s'ils font leur équipe plus d'une fois sur cinq, on sera déjà content).

>> Comparez vous aux équipes des stars de RMC par ici dans "La Jungle"

On ne va pas vous mentir, ça a été éprouvant. A travers la buée de la salle de réunion, proche de l'implosion, on a aperçu des mines déconfites : "Pourquoi j'ai zéro attaquant et zéro défenseur ?", "J'ai pas eu Cavani, j'ai eu Sabaly", "pourquoi j'ai encore 390 millions alors que j'avais tout dépensé?" On a vu des coups bas: Jean-Louis, qui vient de boucler son premier tour, avec 116 millions placés sur Mbappé, tente de faire baisser l'enchère de Momo à 126 millions: "Tu devrais mettre un peu plus sur Thauvin, là t'as trop sur Kylian." Et on a vu six personnes enchérir sur Mangani, et une seule sur Neymar (faut pas chercher à comprendre). Mais après un premier tour chaotique, la fine équipe a commencé à prendre ses marques. Et à sérieusement se piquer au jeu. Pour un résultat au final très honorable, et un championnat qui devrait tenir ses promesses. Présentation.

Jean-Louis Tourre - Tourre FC

Président : Laurent Gagnegagne
Stade : Amara Diané

- Point fort : une grosse expérience du jeu
- Point faible : une faible expérience de ses adversaires
- Signe particulier : s'est loupé sur tous ses attaquants au premier tour et a fini par mettre 93 millions sur Mitroglou
- Phrase choc du mercato : "J'ai que de la merde"

-
- © -

Gilber Brisbois - Racing Club de Gilbert Brisbois

Président : Ali Bouafia 
Stade de la Meinau

- Point fort : son président, Ali Bouafia
- Point faible : risque d'aligner Aholou à la place de Fabinho à cause de ses penchants strasbourgeois
- Signe particulier : possède tous les joueurs finissant en "la" du jeu : Lala, Arelola, Cabella (tout sauf une coïncidence)
- Phrase choc du mercato : "Et ouiii, c'est pour ma gueule !!!"

-
- © -

Pierre Ducrocq - Pierrot Saint-Germain

Président : Mr le Président
Stade : Parc des Princes

- Point fort : est un ancien joueur pro
- Point faible : n'est pas un pro de MPG du tout
- Signe particulier : met des chiffres ronds sur toutes ses enchères (sauf Santamaria à 22 millions, un coup tactique)
- Phrase choc du mercato : "Je mets 35 millions sur Nolan Roux"

-
- © -

Mohamed Bouhafsi - Momo Team

Président : Igor Prégun
Stade : Parc Chanot

Point fort : dans Breaking Foot, il sait en exclu quel joueur va marquer le week-end
Point faible : les soirées
Signe particulier : il aurait aimé pouvoir s'acheter lui-même et se mettre seul en pointe dans son équipe (avec Mbappé en remplaçant tactique)
Phrase choc du mercato : "Jean-Louis, t'es un bâtard"

-
- © -

Jérôme Rothen - Paris JR25 Football Club

Président : Blayau
Stade : ROTHEN Park

- Point fort : un bon pied gauche
- Point faible : ça ne va lui servir à rien
- Signe particulier : s'il gagne la Ligue, on risque de créer un monstre
- Phrase choc du mercato : "Qu'est-ce qu'ils y connaissent en foot tous ces cons" (enfin on imagine qu'il aurait dit un truc comme ça s'il avait été là)

-
- © -

Pierre Dorian - Spartak Montmartre

Président : Nasser Lénine
Stade : Goulag des Princes

- Point fort : il fait les compos du Médias FC
- Point faible : il a une meilleure équipe au Médias FC
- Signe particulier : il a mis 94 millions sur ses gardiens (soit plus que pour ses six attaquants)
- Phrases choc du mercato : "Je dois y aller, y a Moscato qui m'appelle"

-
- © -

Jérôme Thomas - Galette Saucisse

Président : Mr Frei
Stade de la lose

- Point fort : il est supporter rennais, donc sait relativiser les défaites
- Point faible : il est supporter rennais
- Signe particulier : vient de battre le record historique de MPG, avec seulement quatre joueurs obtenus au premier tour
- Phrases choc du mercato : "Je me suis trompé, j'ai Xeka"

-
- © -

Jonathan McHardy : Les Samouraïs celtes

Président : McHardy
Stade : Les chandelles

- Point fort : il s'est documenté comme un universitaire avant son mercato
- Point faible : va manquer de place sur son banc avec son groupe de 73 joueurs
- Signe particulier : A fait péter la banque sur Sakai
- Phrase choc du mercato : "J'ai fait péter la banque sur Sakai"

-
- © -

Daniel Riolo - FC Dany

Président : Charly
Stade : Bielsa Stadium

- Point fort : connaît bien le football
- Point faible : deux tiers des joueurs ont refusé de signer dans son équipe après s'être fait démontés à l'antenne
- Signe particulier : a démarré son mercato un quart d'heure après tout le monde (il avait pas entendu)
- Phrase choc du mercato : "Tiens, personne n'a pris Bouna Sarr ?"

-
- © -

Nicolas Vilas - Ola Viva FC

Président : Ola Vilas
Stade : Estadio da Ola

- Point fort : Neymar
- Point faible : Lacina Traoré
- Signe particulier : il a Neymar et Lacina Traoré
- Phrase choc du mercato : "Venha aqui papai" (enfin on imagine, il était pas là)

-
- © -
Alexis Toledano