RMC Sport

L’Italie remercie Balotelli

Mario Balotelli, buteur providentiel de l'Italie

Mario Balotelli, buteur providentiel de l'Italie - -

Longtemps accrochés, les Italiens ont finalement remporté leur premier match de la Coupe des Confédérations, dimanche face au Mexique (2-1), grâce à un but décisif de Mario Balotelli. Pour sa 100e sélection, Andrea Pirlo a également marqué.

Pour sa 100e sélection sous le maillot italien Andrea Pirlo voulait marquer le coup. Il aura fallu moins d’une demi-heure au maître à jouer de la Juventus Turin pour émerveiller le Maracanã d’un sublime coup franc dans la lucarne du gardien mexicain José Corona (1-0, 27e). De quoi placer les vice-champions d’Europe sur les rails du succès. Mais malgré un milieu de terrain de qualité, les Italiens ont manqué de réalisme pour leur entrée en lice dans la Coupe des Confédérations, avec une ribambelle d’occasions manquées, notamment en première mi-temps.

Une inefficacité qui a finalement profité aux hommes de José Manuel de la Torre. Sur une incroyable bourde d’Andrea Barzagli, Giovani Dos Santos, l’ancien joueur du FC Barcelone, obtenait un pénalty. Javier Hernandez ne tremblait pas et amenait son équipe à égalité (1-1, 34e). Mais pour leur deuxième participation à l’épreuve (élimination au 1er tour en 2009), les Transalpins étaient bien décidés à rappeler au Brésil, vainqueur la veille du Japon (3-0) qu’il faudrait compter sur eux. Et malgré une défense mexicaine très repliée, les hommes de Cesare Prandelli sont parvenus à se sortir du piège d’ « El Tri ». Dans la douleur.

A un peu plus que dix minutes du terme de la rencontre, c’est Mario Balotelli qui délivrait finalement les siens. Une réalisation pleine de hargne et d’envie de la part du joueur du Milan AC (2-1, 78e). Malgré cette victoire, qui leur permet de rejoindre le Brésil en tête du groupe A, les Italiens ne se sont pas rassurés. La défense, et notamment la charnière Chiellini-Barzagli, a ainsi montré quelques signes de faiblesse. Brouillons en seconde période, les champions du monde 2006 ont accumulé les fautes dans l’entrejeu. Heureusement pour eux, Mario Balotelli n’aura pas lâché sur le front de l’attaque pour leur offrir un précieux succès. Le match face au Japon le 19 juin prochain servira de second test pour une Squadra Azzurra toujours en réglages à un an de la Coupe du monde.

A lire aussi :

>> Boland : « Le football est plus victime que coupable »

>> Le Plessis-Trévise encore sous le choc

>> Mercato : les rumeurs étrangères du 16 juin

Xavier Martel