RMC Sport

Le règlement sur les mains encore modifié par l’IFAB

L'IFAB, l'instance qui détermine les lois du jeu du football, a clarifié et modifié le règlement sur les mains. Elle précise que toutes les mains ne doivent pas être sanctionnées, que l'arbitre doit juger de l'agrandissement, ou non, de la surface corporelle, et annonce que certains buts marqués après une main "offensive" pourront désormais être validés.

Depuis quelques mois, et encore plus ces dernières semaines, pas un match de football ne semble se dérouler sans une polémique au sujet des mains. Des mains conduisant à des fautes étonnantes, à des penalties, parfois aussi à rien, le tout sans aucune cohérence entre les rencontres, et entre les arbitres.

Consciente de ce problème, l'International Football Association Board (IFAB), l'instance qui fixe les lois du jeu, a communiqué ce vendredi, en essayant d'apporter quelques clarifications sur la loi 12, celle au coeur des récents débats.

"Tout contact de la main n'est pas une infraction"

"Etant donné que l’interprétation des fautes de main n’a pas toujours été cohérente en raison d’applications incorrectes de la loi, les membres de l'IFAB confirment que tout contact de la main ou du bras d’un joueur avec le ballon n'est pas une infraction", souligne d'abord l'instance.

Et de revenir sur le fameux agrandissement de la surface corporelle: "Un joueur est considéré comme ayant rendu son corps anormalement plus grand lorsque la position de sa main (ou de son bras) n'est pas justifiée par le mouvement du corps du joueur pour cette situation spécifique". A ce sujet, l'IFAB invite les arbitres à "continuer à utiliser leur jugement" pour déterminer la validité de la position de la main par rapport au mouvement.

En "clair", la faute doit être sifflée dans deux situations: si un joueur "touche délibérément le ballon avec sa main (ou son bras) en déplaçant la main vers le ballon", et donc si un joueur agrandit sa surface corporelle de manière non justifiée, ce qui sera jugé par l'arbitre.

Les buts après mains "offensives" ne seront plus systématiquement refusés

Voilà pour les clarifications. Mais en plus de cela, l'IFAB apporte une modification de taille sur les mains dites "offensives". Dernièrement, tout but marqué au terme d'une action ayant vu l'équipe buteuse faire une main, même involontaire, et même en tout début d'action, devait être refusé. C'est ainsi que jeudi soir, lors de Fulham-Tottenham en Premier League, Josh Maja s'est vu refuser un but à cause d'une main (collée au corps) de son coéquipier Mario Lemina quelques secondes plus tôt. Désormais, ce ne sera plus le cas.

"Une main accidentelle qui conduit un coéquipier à marquer un but ou à avoir une occasion de marquer un but ne sera plus considérée comme une infraction", annonce l'IFAB.

En revanche, un but directement inscrit de la main (même accidentelle) sera toujours non valable, tout comme un but marqué juste après avoir touché le ballon de la main sur la prise de balle.

L'IFAB, qui fait état de quelques réflexions annexes (notamment sur les commotions), indique que les changements devront être appliqués au 1er juillet, ou avant si les organisateurs des compétitions le décident.

C.C.