RMC Sport

Le Top 5 de Desailly, la nouvelle coqueluche de Twitter

Marcel Desailly

Marcel Desailly - AFP

Le 13 mars, Marcel Desailly s’est lancé sur Twitter. Une arrivée fracassante où ses courtes vidéos prises en selfie ont vite suscité le buzz et l’adhésion des twittos. Devant son poste de télévision, au bord de la pelouse ou dans une salle de gym déserte à 2 heures du matin, le champion du monde 1998 est vite devenu la coqueluche du réseau social. Et même si certains suiveurs se payent sa tête, lui assume pleinement ce côté décalé et « s’amuse » à se montrer sous une autre facette. Top 5 des meilleures interventions du « Roc » sur Twitter.

5. Son premier coup d’éclat

« Ha ! Ha ! Ha ! » Un rire éclatant en début de séquence, lunettes fumées sur le nez… Des éléments devenus une véritable marque de fabrique. Ce dimanche 13 mars, Desailly relaie sur Twitter sa première vidéo prise en avant-match de Chelsea-PSG lors du 8e de finale retour de Ligue des champions (1-2) et postée sur Instagram. On le voit transmettre son enthousiasme à ses acolytes de BeIN Sports, Ludovic Giuly et Robert Pirès. Une bonne humeur communicative.

4. Le coup du taureau

Ancien défenseur du Milan AC, Marcel Desailly soutient encore les Rossoneri. Alors, avant un choc contre la Lazio, il n’hésite pas à mettre toutes les chances du côté du club de la capitale. Talon droit posé sur les parties intimes du taureau de la mosaïque de la galerie Emmanuel II, « Marcello » nous offre un petit tour « burné » en sa compagnie…

3. Un peu d’histoire…

Non, Marcel Desailly ne livre pas uniquement ses avis et ses analyses nocturnes sur le monde du football. Il partage également un peu d’histoire avec ses followers. En déplacement en Uruguay, l’ancien international français nous offre une immersion dans le stade Centenario de Montevideo, où a eu lieu la première finale de la Coupe du monde en 1930.

2. Le jeu de mots

En 8e de finale retour de la Ligue des champions, le FC Barcelone a dominé Arsenal (3-1). Auteur d’une volée magnifique en pleine lucarne, l’Uruguayen Luis Suarez a marqué les esprits. Et surtout celui de Marcel Desailly, totalement fan du « Cannibale ».

1. La salle de gym

« Ahhhh je vais faire un petit peu de sport, va ! ». Une punchline déjà culte et reprise par de nombreux twittos. Après un mardi soir de C1 sans but, Marcel Desailly se console en se rendant à la salle de gym… à 2 heures du matin. Une situation qui l’amuse bien visiblement.

D.W