RMC Sport

Les douze plus belles frasques de la carrière d'Ezequiel Lavezzi

. Ezequiel Lavezzi a annoncé mercredi la fin de sa carrière. L’attaquant argentin, passé par Naples et le PSG, restera dans les mémoires comme un inimitable ambianceur de vestiaire. Toujours prêt à s’amuser. Avec un humour beauf et enfantin, parfois limite. Et quelques séquences inoubliables. La preuve par douze.

Il décoiffe le président de la LFP

L’édition 2013 du Trophée des champions est délocalisée à Libreville, la capitale du Gabon. Le PSG vient à bout de Bordeaux grâce à une tête d’Alex dans le temps additionnel (2-1). Au moment d’accéder à l’estrade dressée au milieu de la pelouse, Ezequiel Lavezzi décoiffe le président Frédéric Thiriez, chargé de remettre aux joueurs la médaille des vainqueurs.

Il récidive un an plus tard, au Parc des Princes cette fois, après le titre de champion 2014 conquis par les Parisiens. Sous le regard hilare de ses partenaires.

Il fait trébucher un cameraman

Le 6 octobre 2013. Paris arrache un précieux succès sur la pelouse de Marseille, après avoir été mené 1-0 et joué une grosse partie du match en infériorité numérique (1-2). En quittant le terrain, Pocho est en train de discuter avec Edinson Cavani, lorsqu’il désigne soudain un technicien. Avec son grand sourire habituel. Comme un enfant dans une cour de récré, il se baisse alors discrètement derrière le cameraman pour le faire tomber.

Deux semaines plus tard, Lavezzi retrouve le fameux cameraman au Parc des Princes et lui offre son maillot en guise d’excuses. Fair-play.

Il doigte Matuidi et pince le nez de Zlatan

Cette fin d’année 2013 est décidément inspirante pour l’ancien dynamiteur du Napoli. Lors d’un déplacement à Rennes, il félicite Zlatan Ibrahimovic, qui vient de transformer un penalty, en lui pinçant le nez. Une blague dont il semble très fier mais qui n’amuse pas tellement le géant suédois.

Quelques jours plus tard, il profite de la réception de Saint-Etienne pour glisser un petit doigt dans les fesses de Blaise Matuidi, alors que le milieu de terrain est enlacé par ses partenaires après avoir marqué. C’est ce qu’on appelle une profonde amitié.

Cabaye privé de sexe

Le 16 mars 2014, encore face à l’ASSE, Yohan Cabaye sort sur blessure. Le Français revient s’assoir sur le banc en grimaçant de douleur. Pocho se rapproche alors de lui et lui glisse, toujours avec un large sourire: "Pas de sexe, pas de sexe ce soir".

Il se balade avec un drapeau de Jallet

Le 19 avril 2014, le PSG remporte la finale de la Coupe de la Ligue face à l’OL, grâce à un doublé de Cavani (2-1). A la fin de la rencontre, Lavezzi s’empare d’un drapeau à l’effigie de Christophe Jallet. Et ne le lâche pas durant toute la cérémonie. De quoi chambrer gentiment le latéral droit des Parisiens.

Il arrose son sélectionneur au Mondial

Lavezzi participe à la Coupe du monde 2014 avec l’Argentine. Lors d’un match face au Nigéria, il s’apprête à entrer en jeu. Et alors que son sélectionneur, Alejandro Sabella, lui donne ses consignes, l’attaquant parisien s’amuse à l’arroser avec son bidon d’eau. Normal.

Il met des claques à un membre du staff

Lors de ce même Mondial au Brésil, le Pocho se signale également après la victoire de l’Albiceleste face à la Bosnie (2-1). Lors du retour en bus, il se filme en train de mettre des claques à un membre du staff. Lavezzi, mort de rire, poste la vidéo sur Instagram avec la légende: "Mon ami Dady". Messi la partagera sur son compte.

Des photos intimes avec sa compagne

Durant l’été suivant, des photos intimes de Lavezzi et sa compagne, Yanina Screpante, fuitent sur internet. On y découvre le footballeur torse nu avec une casquette de police façon "Village People". Dans des positions très suggestives…

Il malmène David Luiz au sol

11 février 2015. Lors d’un match face à Nantes en Coupe de France, David Luiz retombe lourdement après un contact aérien. Le Brésilien semble souffrir au sol. Mais Lavezzi trouve le moyen d’en rire et secoue son partenaire, après lui avoir collé des petites claques sur la joue. Toujours en bon camarade.

Il joue les pompiers sexy dans une pub

En mai 2015, Pepsi dévoile une publicité censée faire fantasmer la ménagère argentine. Le fantasque Lavezzi y apparaît à moitié nu, habillé en pompier. Sacré acteur.

Il finit la soirée en string

Quelques mois après la pub du pompier viril, Mariana Diarco, un mannequin argentin, dévoile une photo de Lavezzi en string lors d’une soirée visiblement bien arrosée. Avec cette légende savoureuse: "Le macho de l’Amérique porte des strings". Evidemment pas de quoi déstabiliser l’animal.

Il est accusé d’avoir fumé un joint en sélection

En novembre 2016, Lavezzi est au cœur d’une énorme polémique en Argentine. Gabriel Anello, un journaliste de Fox Sports, l’accuse d’avoir fumé un joint à l’hôtel de l’équipe nationale, la veille d’un match face à la Colombie comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018. Pocho dément et menace de porter plainte. En réponse, le reporter promet de dévoiler "d’autres choses sales" sur le Pocho. En solidarité avec leur partenaire, les joueurs de l’Albiceleste décident de boycotter la presse. "Ce dont Pocho est accusé est très grave. Si on ne dit rien, le public y croit. Alors on préfère mettre un terme à ces rumeurs", explique alors Lionel Messi, l’un de ses grands amis.

Une polémique raciste en Chine

Après avoir signé un contrat en or avec le Hebei China Fortuna, Lavezzi déclenche une nouvelle polémique. Lors d’une séance de shooting pour une campagne publicitaire, celui qui est alors le joueur le mieux payé du monde d’après les Football Leaks (50 millions d’euros annuels), pose en étirant ses yeux pour imiter les Chinois. Avec son éternel sourire. Tollé sur les réseaux. Le club ne le sanctionne pas mais diffuse un communiqué pour éteindre l’incendie. "Le club a discuté de cette question avec le joueur, il nous a assuré qu'il n'y avait aucune intention raciste dans son geste, et il s'excuse du fond du coeur pour la gêne que son geste pourrait avoir provoquée".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur