RMC Sport

Barça: Dembélé timide contre Levante, en attendant Coutinho

Ousmane Dembélé face à Levante

Ousmane Dembélé face à Levante - AFP

Trois jours après avoir retrouvé la compétition lors de la Cope del Rey, Ousmane Dembélé était titulaire dimanche avec le Barça en championnat face à Levante (3-0). Contre une faible opposition, le  Français, pas totalement libéré, a repris ses marques, a tenté, a raté… Mais une question demeure: trouvera-t-il vite sa place dans cette effectif blaugrana que Coutinho va encore renforcer?

Levante, 16e de Liga. Autrement dit, un adversaire idéal pour reprendre la compétition et tenter de retrouver le rythme au plus vite. Qui plus est au Camp Nou, où le Barça, leader invaincu, se montre le plus souvent intraitable (un seul nul concédé cette saison) et largement supérieur à ses adversaires. C’est dans ce contexte qu’Ousmane Dembélé a goûté à sa première titularisation depuis septembre et sa sérieuse blessure à la cuisse gauche (rupture du tendon du biceps fémoral). Une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains trois mois et demi.

Recruté 105 millions d’euros (plus des bonus) l’été dernier à la suite du départ de Neymar au PSG, l’international français est sans cesse observé, scruté, jugé. Alors que retenir de cette rentrée en tant que titulaire avec le club catalan? Après sa vingtaine de minutes en fin de match contre Vigo jeudi, Dembélé a cette fois passé 67 minutes sur le terrain avant d’être remplacé par le Portugais Nelson Semedo. Placé sur la droite du milieu de terrain du 4-4-2 mis en place par Ernesto Valverde (au côté de Rakitic, Paulinho et Iniesta, derrière le duo Messi-Suarez), l’ancien joueur du Borussia Dortmund a livré une prestation en demi-teinte, somme toute assez logique en cette période de reprise.

A voir aussi >> Dembélé s’offre une maison de luxe à Barcelone

Applaudi par le Camp Nou

S’il a perdu huit ballons, l’ancien Rennais a aussi tenté de faire jouer sa vitesse sur son côté droit, prenant régulièrement le dessus sur ses adversaires directs, sans faire non plus des différences décisives. Auteur de cinq tirs, il a mis en danger le gardien de Levante à la 25e minute, sa frappe détournée par le portier revenant sur Suarez qui reprenait, mais envoyait le ballon au-dessus du but de Levante. Pas directement impliqué sur les deux buts inscrits en première mi-temps par le Barça (Messi 12e minute, Suarez 38e ; Paulinho parachevant le succès barcelonais dans les arrêts de jeu), Dembélé s’est aussi retrouvé en bonne position à l’entrée de la surface à la 57eme minute mais sa frappe s’envolait.

Au final, contre une faible équipe de Levante et au sein d’une équipe de Barcelone qui a tranquillement géré les événements, difficile de tirer de réelles conclusions de cette rentrée de Dembélé en Liga. Timide, dira-t-on. Sorti sous les applaudissements du Camp Nou, le Français peut les accueillir comme autant d’encouragements à poursuivre sa remise en route dans la sérénité.

Valverde avait indiqué qu’il souhaitait faire revenir son joueur tricolore progressivement. Pour le moment, le plan est respecté à la lettre et le processus est toujours en cours. Mais, inévitablement, une question reste en suspens: Dembélé trouvera-t-il ses marques rapidement au sein de la galaxie Barça, où l’escouade offensive va encore être renforcée par Philippe Coutinho? C’est probablement une question de temps.

A voir aussi >> VIDEO. Barça: comment Valverde compte relancer Dembélé

JMD