RMC Sport

Barça: la légende Iniesta annonce son départ

Andrés Iniesta a annoncé ce vendredi en conférence de presse son départ du Barça, où il a évolué durant toute sa carrière. A 33 ans, l'Espagnol va poursuivre sa carrière mais n'a pas indiqué son prochain club.

La fin d'une époque. Quasiment d'une ère. La plus glorieuse du FC Barcelone. A 33 ans, Andrés Iniesta a décidé de quitter son club formateur, le seul dont il avait porté le maillot durant toute sa carrière. Il l'a annoncé ce vendredi lors d'une conférence de presse émouvante, à laquelle tous ses coéquipiers ont assisté.

"Cette conférence de presse est pour annoncer publiquement la décision que cette saison est ma dernière ici. C'est une décision réfléchie, avec moi-même et ma famille. Après 22 ans ici, j'ai vécu le meilleur ici, j'ai eu la fierté d'être capitaine de cette équipe.

Mon chemin, ma carrière ici se terminent. Je garde évidemment des sensations positives, des souvenirs de ces années ici. C'est un jour difficile, j'ai vécu toute ma vie ici et dire adieu à ma maison, aux gens ici, est très compliqué."

Iniesta va quitter l'Europe

Iniesta n'a en revanche pas confirmé qu'il allait rejoindre la Chine mais a indiqué qu'il n'évoluera pas dans un club européen la saison prochaine: "Il y a des choses claires, d'autres où il faudra encore attendre. J'ai déjà dit que je ne jouerai pas contre le Barça. A partir de là, en fin de saison, nous saurons où j'irai."

Arrivé au club en 1996, à l'âge de 12 ans, il y a débuté en équipe première en 2002 sous les ordres de Louis van Gaal. Depuis, il est devenu une légende blaugrana. Son association avec ses compatriotes Xavi et Sergio Busquets, sous la houlette de Pep Guardiola, a été l'un des plus beaux milieux de terrain de l'histoire et a coïncidé avec le retour du Barça au sommet du football européen.

31 titres, mais pas de Ballon d'Or

Iniesta quitte le Barça avec un palmarès à la hauteur de son talent. Sans compter la Liga que les Catalans vont sauf énorme surprise décrocher cette saison, il compte 31 titres, dont huit championnats d'Espagne, six Coupes du Roi et quatre Ligue des champions. Des trophées auxquels il faut ajouter ceux remportés avec la sélection espagnole, soit les Euro 2008 et 2012 ainsi que la Coupe du monde 2010.

"Si Andrés s'appelait Andresinho, il aurait deux Ballons d'Or", a déclaré cette semaine Sergio Ramos. Car voilà la seule chose qui manque à Iniesta. La récompense individuelle suprême, qu'il a effleurée deux fois (2e en 2010, 3e en 2012) mais où son coéquipier Lionel Messi l'a devancé. Presque anecdotique pour un joueur qui a passé toute sa carrière à sublimer le collectif dans lequel il se trouvait.

A lire aussi >> Barça: la presse espagnole fête Iniesta, "le dernier empereur"

Alexandre Alain Rédacteur