RMC Sport

Barça-Real: polémique sur le penalty de Ramos, la colère de Koeman contre le VAR

Battu par le Real pour son premier Clasico (3-1) ce samedi, lors de la septième journée de Liga, Ronald Koeman était très remonté contre l'arbitrage après la rencontre. Pour l'entraîneur du FC Barcelone, le club madrilène n'aurait pas dû obtenir de penalty en seconde période.

Il ne digère pas. Après la défaite du FC Barcelone ce samedi face au Real Madrid (3-1), lors du choc de la septième journée de Liga, Ronald Koeman s’est montré très critique envers l’arbitrage. Selon lui, il n’y avait pas penalty sur Sergio Ramos en seconde période.

Après avoir eu recours au VAR, l’arbitre a sanctionné un tirage de maillot de Clément Lenglet sur le capitaine madrilène. Ce dernier s’est fait justice lui-même en ajustant Neto avec sang-froid (63e) pour donner l'avantage aux siens.

"On ne mérite pas de perdre comme ça"

"Le penalty a une grosse influence sur le résultat. Pour moi, il n'y a pas penalty. J'espère qu'un jour, on pourra m'expliquer l'utilisation du VAR en Espagne. C'est ce que j'ai demandé à l'arbitre à la fin: ‘Pourquoi le VAR est-il toujours contre le Barça?’ Je ne comprends pas le VAR, j'ai l'impression qu'on utilise le VAR uniquement quand c'est contre le Barça. Ce sont des choses qui arrivent dans la surface. On vient de jouer cinq matchs et nous n'avons jamais bénéficié du VAR, comme contre Getafe (défaite 1-0 le week-end dernier). On ne mérite pas de perdre comme ça", a pesté le technicien néerlandais en conférence de presse.

Questionné sur son penalty, Ramos a évidemment livré une analyse différente. "Je crois que c'est on ne peut plus clair: il me retient quand j'essaie de sauter. Le penalty est assez juste. Après ce but, on a décidé de ne pas se retrancher derrière, de continuer à les presser et ça nous a réussi pour marquer le troisième but", a-t-il réagi au micro de la chaîne Movistar. Le Barça a également réclamé un penalty en première période après un contact dans la surface entre Lionel Messi et Casemiro (28e). L’arbitre a eu recours au VAR et estimé qu’il n’y avait pas de faute du milieu brésilien.

RR