RMC Sport

EN VIDEO : Le Barça commence par une raclée

-

- - -

Face à une très, très faible équipe de Levante, le Barça s’est largement promenée pour sa première de la saison à domicile (7-0). Messi et Pedro ont inscrit un doublé. Xavi y est allé de son but. Pas Neymar, entré à l’heure de jeu.

Le renoncement, pour raison médicale, de Tito Vilanova. L’arrivée de « Tata » Martino, apprécié en Amérique du Sud mais totalement méconnu en Europe. Neymar, recrue phare du mercato d’été, forcément attendu pour ses grands débuts au Camp Nou. Et plus généralement, une équipe encore en recherche d’équilibre, défensif, surtout, car toujours plombé par l’absence sur blessure de Carles Puyol. Et son incapacité à ferrer un gros poisson dans ce secteur. Bref, il y avait toute une flopée de raisons de ne pas rater la première sortie du Barça cette saison. Et vu le score fleuve enregistré par les Blaugrana (7-0) devant Levante, il aurait été dommage de s’en priver.

Car le FC Barcelone n’a fait qu’une bouchée de son visiteur du soir. Et ce résultat, beaucoup plus proche d’un tie-break tennistique… que d’un match de football, aura accordé un peu de temps et de crédit à Gerardo Martino. Ce dernier avait annoncé lors de son intronisation qu’il souhaitait retrouver le meilleur Barça. Certes, ce n’était que Levante en face, adversaire condamné à jouer dans la deuxième partie de tableau. Mais le spectacle affiché par les Barcelonais était d’une intensité rarement démontrée la saison passée.

Neymar entre mais ne marque pas

Vu l’ampleur du score, on se doute que le suspense n’aura été qu’éphémère dans cette partie. L’horloge du Camp Nou affichait seulement 25 minutes de jeu… et le tableau d’affichage était déjà animé. Sanchez (3e), Alves (23e) et Pedro (25e) étaient déjà passés par là… Messi ? Aussi, of course. A la 12e et la 41e sur penalty. L’Argentin avait aussi régalé entre temps en mettant Pedro sur orbite. Xavi l’imitera juste avant le retour des vestiaires (45e). Le feu d’artifice est alors total.

La suite ? Un rythme un peu moins soutenu du Barça, qui avait assuré le gain du premier set en une période seulement. Pedro viendra ajouter une banderille de plus (72e). Neymar aurait souhaité s’inviter à la fête. Mais le Brésilien, entré à la 64e à la place de Sanchez, a vu son lob, déclenché dans un angle compliqué tranquillement capté par Keylor Navas (85e). Partie remise certainement pour l’ancienne coqueluche de Santos. Il aura au moins assisté au spectacle des siens, facilité par le rôle de sparring-partner tenu par Levante et l’excellent match de Fabregas, qui a, du coup, confirmé pourquoi Manchester United en avait fait sa priorité cet été. La Liga, l’Europe et l’ennemi héréditaire, le Real Madrid, en lice un peu plus tard, est prévenu. Le Barça de Martino est en pleine forme.

A lire aussi :

>> Martino veut renouer avec le meilleur Barça
>> Pourquoi le Barça a choisi Martino

A.D