RMC Sport

Incidents avant Atlético Madrid-La Corogne : un supporter est décédé

L'hommage des supporters à "Jimmy", le supporter décédé

L'hommage des supporters à "Jimmy", le supporter décédé - AFP

Un supporter de La Corogne est décédé ce dimanche après avoir été frappé et jeté dans une rivière lors d’une bagarre organisée avec des ultras de l’Atlético Madrid et d’autres clubs madrilènes, en marge du match entre les deux équipes.

Un supporter du Deportivo La Corogne a trouvé la mort, ce dimanche, lors de violents heurts entre supporters de plusieurs clubs espagnols qui ont précédé le match entre l’Atlético et le Depor. Selon la presse espagnole, la victime, Romero Francisco José Taboada (43 ans) surnommé "Jimmy", appartenait à la faction la plus radicale des supporters du Depor, les « Riazor Blue ». Frappé puis jeté dans la rivière Manzanares qui jouxte le stade Vicente-Calderon, il a été récupéré par les pompiers alors qu’il était en hypothermie, en arrêt cardio-respiratoire et qu’il souffrait d’un traumatisme crânien. Ranimé sur place, il a été transféré dans un hôpital de la capitale espagnole où il est finalement décédé en début d’après-midi.

Une fight organisée via WhatsApp

Les affrontements ont débuté à 9h du matin lors de l’arrivée des bus de supporters de La Corogne, trois heures avant le coup d’envoi d’Atlético-La Corogne. Selon El Mundo, les supporters s’étaient donné rendez-vous via le réseau WhatsApp pour une fight organisée. Au total, onze autres personnes, dont un policier, ont été blessées dont trois par arme blanche. L’un de ces blessés a également été repêché dans la rivière.

La police a arrêté 24 personnes qui sont membres de groupes de supporters de trois clubs madrilènes (Atlético, Alcorcon, Rayo Vallecano) et du Deportivo La Corogne, précise le quotidien espagnol. Les fans ont tout détruit sur leur passage, se jetant des tables et des chaises récupérées sur l’avenue Manzanares lors d’une véritable bataille rangée qui a poussé la Ligue espagnole a tenté de reporter le match. Sans succès puisque les deux équipes ont joué la rencontre, remportée par les Madrilènes. Dans des communiqués, la LFP et les deux clubs ont condamné ces violences.

La rédaction avec NC