RMC Sport

Keita : « On travaille pour tout gagner »

-

- - -

Le Malien n’en finit plus de briller au sein de la Dream team catalane. Face à Saragosse (6-1), l’ex lensois a inscrit trois buts et réussi une superbe passe décisive. Il s’est confié chez Luis Attaque.

Seydou Keita, vous avez rapidement marqué contre Saragosse (6-1). On sent que cela vous a bien lancé…
Surtout pour nous en ce moment. Les équipes qui viennent jouer ici sont sur la défensive. On n’arrivait pas à trouver l’espace, mais après ce but, nous avons été libérés. Ça a également poussé Saragosse à jouer. Et quand les équipes jouent chez nous, ça devient compliqué pour elles, parce que nous bénéficions des espaces. Tout le monde sait à peu près comment on joue, mais il y a tellement de talents dans cette équipe… Il y aura toujours des espaces, des buts. C’est obligé que le ballon circule vite compte tenu du talent individuel et collectif.

Pendant la rencontre, on a senti que l’équipe faisait tout pour aider Messi à marquer…
Oui, car tout le monde le critique de manière injuste. Et pourtant, il m’a impressionné. Il ne lâche jamais. Il prend des coups, mais ne dis rien. Il fait pratiquement toujours gagner l’équipe. Ça doit l’affecter intérieurement, mais il ne le montre pas. Il peut être blessé mais il a gardé la confiance.

Que vous a dit Guardiola avant cette rencontre ?
Le coach nous a dit que la défaite contre les Russes (ndlr : défaite 2-1 contre Rubin Kazan) était de sa faute. Il avait donné des consignes qui n’étaient pas adaptés en demandant à Messi de venir comme deuxième attaquant. Ça faisait trop de monde au milieu de terrain. Pour pouvoir jouer notre jeu, il faut de l’espace et du monde sur les côtés. Le coach prend des risques, mais il a les joueurs pour le faire.

« Vous imaginez Henry douter ? »

Avez-vous douté après la défaite contre Rubin Kazan ?
On est toujours premier avant les trois derniers matchs. On ne s’attendait pas à cette défaite, mais ça nous a beaucoup appris. Ça nous a mis sous pression. On voit que les équipes peuvent aussi gagner contre nous. Maintenant, on n’a pas douté. On s’est vite remis à travailler pour repartir de l’avant.

L’objectif est-il encore de tout gagner ?
Je ne sais pas si c’est possible de gagner cinq trophées, mais on travaille pour réaliser cela.

Thierry Henry est actuellement blessé. Est-il dans le doute ?
Vous l’imaginez douter ? S’il doute à 31 ans, ou 32 ans, c’est grave. C’est quelqu’un qui a une énorme confiance en lui, car il a beaucoup de qualités. Cette blessure coupe son élan, mais personne ne doute que ‘‘Titi’’ reviendra vite et marquera des buts.

La rédaction-Luis Attaque