RMC Sport

Liga: des anciens du Mossad en partie à l'origine du succès de Getafe

Getafe, cinquième du dernier championnat espagnol et qualifié pour la Ligue Europa (sur RMC Sport), a utilisé une boîte d'analyse de données créée par d'anciens membres du Mossad pour mieux préparer les séances d'entraînement. Une méthode qui porte ses fruits.

L'ère de l'intelligence artificielle dans le sport est déjà arrivée. Selon el Mundo, le club de Getafe, cinquième du championnat et qualifié pour la Ligue Europa (sur RMC Sport), a collaboré avec une entreprise israélienne de collecte de données tout au long de la saison. L'objectif était de mieux prévenir les blessures et d'améliorer le rendement physique de chaque joueurs. Le logiciel, appelé Zone7, a été crée par Tal Brown et Eyal Eliakim. Deux hommes qui travaillaient dans une des unités les plus secrètes des services de sécurité d'Israël, "la 8200".

>> Cliquez ici pour découvrir les offres de RMC Sport et suivre la finale de Ligue Europa, Chelsea-Arsenal

Selon le quotidien espagnol, l'idée viendrait de Jordi Cruyff, fils du légendaire numéro 14 de l'Ajax, du temps où il travaillait en tant que directeur technique au Maccabi Tel-Aviv. Il a utilisé ce logiciel pour son club et aurait encouragé l'exportation de ces méthodes en Espagne. L'entraîneur de Getafe, Jorge Bordalás, et son préparateur physique, Javier Vidal, séduits par le programme, ont convaincu leur président Ángel Torres de l'utilité de ce logiciel.

"C'est un outil qui va changer le sport de haut niveau" explique Vidal qui est même resté "bouche bée devant tant de précision". Zone7 recueille, à l'aide de GPS fixés sur les joueurs, des centaines de données. La puissance des sauts, la force mise dans les tirs, la vélocité, la récupération ou encore les pulsations cardiaques sont analysées. Le flux de données continue d'être alimenté pendant les matchs. Un profil médical et physiologique est alors établi pour chaque athlète. À partir de ces résultats, le préparateur physique conçoit des entraînements individualisés afin d'éviter les blessures ou une trop grosse fatigue dans l'effectif. 

Tal Brown, président et cofondateur de Zone7, met en avant l'impact économique que peut avoir son programme sur les clubs professionnels: "Les blessures dans le sport coûtent des milliards aux clubs chaque année. Mais à l'ère de la 'big data' cela ne devrait plus être le cas."

L'exemple de Getafe est parlant. En championnat cette saison, l'équipe de la banlieue de Madrid est celle la moins touchée par les blessures (seulement 8). En comparaison, les joueurs de l'Atletico de Madrid et du Real Madrid ont été touchés une trentaine de fois par une blessure au cours de la saison. 

Sans toutes ces absences, les Azulones ont pu terminer à la cinquième place de la Liga, à deux points de la Ligue des champions. Ce résultat est le meilleur de l'histoire du club. Malgré un côté déshumanisant et uniquement basé sur des données chiffrées, la méthode semble donc faire ses preuves.

MS