RMC Sport

Liga: la Fédération et le syndicat des joueurs opposés aux matchs tous les 48h à la reprise

La Fédération espagnole de football et l'Association des footballeurs espagnols se sont entendus sur l'impossibilité d'enchaîner des matchs sous moins de 72 heures lorsque la Liga pourra reprendre ses droits pour conclure la saison interrompue par la pandémie de Covid-19.

Pour finir la saison de Liga après la pandémie de coronavirus, les dirigeants du football espagnol vont devoir reprogrammer onze journées. Parmi les pistes de travail les plus pessimistes pour la date de la reprise de la compétition, la possibilité que les clubs jouent tous les 48 heures aurait été évoquée. Une option balayée par la Fédération espagnole de football (RFEF) et l'Association des footballeurs espagnols (AFE). Marca rapporte mardi que le syndicat et l'instance dirigeante se sont mis d'accord pour que les rencontres ne puissent pas s'enchaîner sans un temps de repos minimal de 72 heures.

L'AFE avait pourtant ouvert la porte avant la réunion qui a eu lieu avec la RFEF. Son responsable avait insisté sur la nécessité pour les joueurs d'être "flexibles" et de montrer leur "volonté de coopérer" pour permettre aux compétitions d'aller à leur terme. Mais la Fédération espagnole de football n'était guère enthousiasmée par le rythme des matchs tous les deux jours.

La RFEF vigilante sur les conditions météo

"La Fédération a clairement fait part de son refus total de permettre aux footballeurs de jouer toutes les 48 heures", a-t-elle fait savoir dans un communiqué. Elle assure même avoir "contraint" le syndicat des joueurs à se ranger derrière elle et affirme ainsi avoir de facto obtenu "l'annulation" d'un accord conclu avec la Ligue.

"La Fédération impose ainsi la défense de la santé des footballeurs au-dessus de la compétition. En outre, il a déclaré qu'au cours des mois de mai, juin, juillet ou août, une attention particulière sera accordée aux conditions de chaleur, de rayonnement solaire et d'humidité qui seraient contraires à la santé des footballeurs", a ajouté la RFEF, évoquant l'instauration systématique de "deux pauses d'hydratation par heure" durant les matchs qui seraient reprogrammés cet été.

Au cours d'une visioconférence organisée mardi, Javier Tebas, président de la Liga, s'est dit optimiste pour une reprise du championnat à la fin du mois de mai ou début juin. Les rencontres se disputeraient alors vraisemblablement à huis clos. Le retour à la compétition demeure néanmoins conditionné à une évolution positive et significative de la propagation du Covid-19 en Espagne, l'un des pays les plus durement touchés. Selon le dernier bilan officiel, près de 14.000 personnes contaminées ont perdu la vie.

Julien Absalon