RMC Sport

Liga: neige, coups de gueule et blocage à Pampelune... le week-end galère du Real Madrid

Entre la contre-performance face à Osasuna samedi sous la neige en Liga, les coups de gueule de Zinédine Zidane et Thibaut Courtois sur les conditions de ce déplacement et un blocage à Pampelune qui empêche les Merengue de rentrer à Madrid, les joueurs du Real Madrid ont passé un sale week-end.

Zinédine Zidane n’est pas prêt d’oublier son week-end dans le pays basque. Grands perdants de la 18eme journée de Liga après leur triste match nul concédé face à Osasuna (0-0) samedi sous la neige, les joueurs du Real Madrid ont enchainé les tuiles durant 48 heures. Des vendredi soir, les partenaires de Karim Benzema avaient déjà dû patienter près de trois heures dans l’avion les menant vers Pampelune en raison des fortes chutes de neige qui sont tombées en Espagne ces derniers jours.

Zidane et Courtois en colère

Un contexte qui n’a pas aidé les Merengue, pas du tout inspirés samedi sur la pelouse d’Osasuna (0-0). Ce triste résultat nul ne fait pas les affaires du Real Madrid dans la course pour le titre. Il a fortement déplu à Zinédine Zidane qui, une fois n’est pas coutume, n’a pas caché sa colère sur les conditions de ce match disputé sur une pelouse en partie enneigée. "On ne sait pas quand est-ce que l'on va pouvoir rentrer, demain, après-demain... Ça n'a pas été un match de foot aujourd'hui", a soufflé l’entraîneur français imité par son gardien de but belge Thibaut Courtois. "Il faut remercier les gens d'Osasuna pour leur travail sur le terrain, mais ce qu'ils (la Liga) ont fait avec nous ou le Rayo Vallecano est lamentable, a déclaré le portier du Real sur Movistar. Tout le monde savait ce qu'il allait se passer, mais on nous a obligés à décoller sur une piste gelée. Il faut qu'ils pensent aux joueurs, nous sommes des êtres humains, pas juste un spectacle. Il faut penser à la sécurité, on a aussi des familles. On fait ce qu'on nous dit de faire. On savait qu'on allait perdre les trois points si on ne venait pas. Mais il suffit simplement de regarder l'état des routes ou des aéroports. Nous avons des familles, nous ne sommes pas des marionnettes qui doivent toujours jouer."

Les conditions météo ne s’étant pas arrangées dimanche, les joueurs du Real n’ont pas pu regagner Madrid comme prévu, et sont restés bloqués à Pampelune. Un contretemps fâcheux qui a conduit les Merengue à prendre la décision de ne pas rentrer dans la capitale espagnole avant leur demi-finale de Supercoupe d’Espagne programmée jeudi contre Bilbao (la finale prévue dimanche contre le vainqueur de Real Sociedad-Barça). Autant dire que Sergio Ramos et ses équipiers n'ont pas dû retrouver le sourire. Au classement, le Real Madrid occupe la 2eme place de Liga à un point de l'Atlético de Madrid.

ABr