RMC Sport

Liga: Valence fait tomber le Barça, première défaite pour Quique Setién

Après deux victoires sans trop convaincre contre Grenade (1-0) et Ibiza en Coupe du Roi (2-1), le Barça s’est assez logiquement incliné contre Valence (2-0). C'est la première défaite de Quique Setien. Marc-André Ter Stegen, très bon, a pourtant arrêté un penalty.

L’enjeu était simple pour le Barça qui se déplaçait sur la pelouse de Valence. Tout autre résultat qu’une victoire pouvait permettre au Real Madrid de reprendre seul la tête de la Liga en cas de victoire dimanche contre Valladolid. Malheureusement pour les Catalans, rien ne s’est vraiment passé comme prévu à Mestalla. Ils ont subi la foudre des hommes d'Albert Cedales et d'un Maxi Gomez de gala. Quique Setién s'incline pour la première fois comme entraîneur du Barça (2-0). 

Barcelone a eu très nettement la possession (74%) mais au final, ce sont bien les locaux qui ont eu les meilleures situations. Tout s’est décidé en seconde période grâce à l’homme du match, l’attaquant de Valence Maxi Gomez. La frappe de l’Uruguayen est déviée par Jordi Alba dans son propre but (48e), puis il s'est offert un doublé sur un contre (77e). Le tout devant une défense barcelonaise totalement passive. La rencontre aurait même pu tourner à la correction mais le but de Gabriel Paulista en fin de match a été refusé pour une faute sur Busquets (80e).

Umtiti a souffert défensivement

Avant la pause, le même Maxi Gomez avait raté un penalty (12e), après une faute grossière de Gerard Piqué. Marc-André Ter Stegen décisif sur ce coup, a été extrêmement solide tout au long du match. Comme lorsque Piqué était tout proche de marquer contre son camp (19e) ou devant la frappe lourde de Maxi Gomez (29e). Le Barça a été en grande difficulté dans le secteur défensif. Comme contre Grenade, Umtiti était aligné dans la défense à trois de Quique Setien. Aux dépens de Lenglet, donc. Le Français a été régulièrement à la peine, comme sur le second but de Valence où il était totalement dépassé sur toute l’action.

Si le Barça a eu 74% de possession, les joueurs ont eu du mal à se créer des situations franches devant une équipe de Valence appliquée. Privé de son fidèle comparse Luis Suarez, Messi aurait pu être le sauveur des siens. Mais ses différentes tentatives (59e, 68e, 70e, 73e) n’ont pas fait mouche. Si le Barça a eu le ballon, Valence s’est créé les meilleures situations et l’emporte logiquement. Côté Barça, de nombreuses questions vont hanter Quique Setien et son staff. Notamment celle sur son animation, et le poste d'attaquant de pointe. Sans le goleador uruguayen, Griezmann était positionné aux côtés de Messi dans le 3-1-4-2. Il reste moins d’une semaine aux Catalans s’ils veulent se renforcer sur le marché des transferts dans ce secteur de jeu… Il faudra agir vite et bien.

La rédaction