RMC Sport

Mercato: le Real Madrid penserait à un prêt pour Gareth Bale

Gareth Bale (Real Madrid)

Gareth Bale (Real Madrid) - AFP

Le Real Madrid peine à trouver un acheteur pour Gareth Bale, dont l’imposant salaire et les blessures posent problème. Selon Marca, il pourrait être cédé sous la forme d’un prêt longue durée l'été prochain.

Le dossier Gareth Bale s’éternise. Annoncé sur le départ au prochain mercato depuis le retour de Zidane, le Gallois de 29 ans peine à séduire de potentiels acheteurs. En perte de vitesse, régulièrement touché par des blessures (29 en six ans au Real), le quadruple vainqueur de la Ligue des champions jouit surtout d’un confortable salaire de 17M€ à Madrid, héritage de son transfert de 101M€ en 2013. Un revenu mirobolant pour un joueur qui n’est plus pleinement titulaire à Madrid.

Sur le modèle de la cession de James au Bayern

Des données à même de faire fuir les prétendants de longue date à la venue Gallois, plus prêts à s’offrir un transfert conséquent en plus de ses émoluments. Bale est toujours valorisé à 70M€ par le site spécialisé transfermarkt. A ce jour, le Real Madrid n’aurait reçu aucune offre pour le quadruple vainqueur de la Ligue des champions. Selon Marca, qui place le Gallois en Une ce lundi, le club de Florentino Perez étudierait désormais la piste d’un prêt.

Une situation qui pourrait davantage convenir à Manchester United. La piste Gareth Bale, 102 buts et 63 passes décisives en 228 matchs au Real, est forcément intéressante d’un point de vue marketing. De même son expérience sportive devrait faire du bien aux jeunes joueurs de l'attaque de Manchester United. Qui pourrait donc proposer un deal sous forme de prêt longue-durée au Real Madrid.

Toujours selon Marca, une option d’achat non-obligatoire pourrait être ajoutée, sur le modèle de ce qui avait été fait avec le cession de James Rodriguez au Bayern Munich en 2017. Le club allemand paie 6,5M€ par saison pour le prêt du Colombien, dont il prend 100% du salaire en charge. Il possède aussi une option d’achat activable jusqu’au 30 juin 2019. Cette formule ne permettrait pas un retour sur investissement mais allégerait considérablement la masse salariale madrilène. Zidane, qui disposera d’une enveloppe mercato considérable cet été, n’en attend certainement pas moins.

PL