RMC Sport

Real-Barça : des Clasicos de plus en plus violents

-

- - AFP

C’est une tendance qui se dégage depuis 2010 et le passage de José Mourinho au Real Madrid. Les rencontres contre le rival barcelonais sont devenues très tendues. Explications avant le prochain Clasico, samedi au Camp Nou (20h30).

Verra-t-on un carton rouge lors du Barça-Real de samedi prochain ? Si on ne peut pas l’assurer, les chiffres indiquent qu’il y a de bonnes chances que cela se produise. Historiquement, c’est un fait, le Clasico est un moment tendu en tribunes, sur le terrain et sur les bancs. Et notamment le banc madrilène, qui a accueilli en 2010 un certain José Mourinho, réputé pour galvaniser et exciter un peu trop ses troupes.

Sur les 23 Clasicos joués depuis 2010, dans quatre compétitions différentes, dix ont vu rouge. Ce qui signifie que durant cette période, 40% des duels se sont, à un moment, déroulés en infériorité numérique. Depuis cette saison 2010-2011, le Real Madrid a accumulé dix cartons rouges contre seulement quatre pour les Blaugrana. L’effet « Special One » probablement.

Ramos, rouge flamboyant

Non, Pepe n’est pas le leader de la liste des joueurs les plus expulsés lors d’un Clasico (toujours depuis 2010). Avec trois expulsions, le défenseur madrilène Sergio Ramos trône sur un fauteuil rouge vif. D’autres joueurs s’en sortent avec une seule sanction comme Albiol, Di Maria, Pepe, Mourinho, Marcelo, Ozil et Isco. Côté Barça, on est plus sobre. Seuls Valdes, Pinto, Villa et Adriano sont sortis prématurément de la pelouse.

Des expulsions préjudiciables

On le sait, à 10 contre 11, ce n’est jamais simple de défendre. Et les Madrilènes peuvent en témoigner puisqu’en cumulé, ils ont passé 116 minutes de jeu en infériorité numérique. Les Catalans s’en sortent avec 64 minutes, soit quasiment la moitié de leurs rivaux. Des cartons rouges qui ont largement contribués à certains naufrages madrilènes puisque sur les 23 derniers Clasicos, Barcelone l’a emporté 11 fois, contre 7 pour le Real Madrid 7 fois (5 matches nuls).

B.Duguine