RMC Sport

Real Madrid: Le départ de Navas au PSG a "soulagé" Courtois selon son père

S'il sera à nouveau le titulaire indiscutable ce samedi (16h) lors du Clasico face à Barcelone,, Thibaut Courtois a dû s'imposer au Real Madrid lors de son arrivée à l'été 2018 et faire face à la concurrence de Keylor Navas. Dans un entretien pour la Dernière Heure, Thierry Courtois, père du portier de 28 ans, est revenu sur la rivalité sportive entre les deux hommes.

Ce samedi, pour le tant attendu Clasico (16h) en Liga sur le terrain de Barcelone Thibaut Courtois gardera à nouveau les cages du Real Madrid. Le gardien de 28 ans est devenu le titulaire indiscutable de l'équipe entraînée par Zinédine Zidane. Loin d'être une évidence pourtant lors de l'arrivée du Belge à l'été 2018, en provenance de Chelsea.

Dans un entretien pour La Dernière Heure en Belgique ce samedi, le père de Thibaut Courtois, Thierry, est revenu sur les débuts compliqués de son fils à Madrid. "Déjà, il n'est pas arrivé au bon moment au Real. Il est arrivé après le Mondial, son transfert a un peu traîné, la saison avait déjà commencé, donc il était en retard dans sa préparation, explique avec le recul le paternel. Mais surtout: Keylor Navas était toujours là. Il venait de gagner trois Ligue des champions et il avait du crédit auprès des joueurs, des supporters".

"Avec Navas, une compétition interne difficile à vivre" 

Si les deux portiers ont dû cohabiter lors de la première saison de Thibaut Courtois, qui avait disputé 27 matchs de Liga contre 10 pour Navas, le Costaricien s'est engagé avec le Paris Saint-Germain en septembre 2019. "Thibaut a dû s'imposer et jouer des coudes. Il a dû attendre deux, trois matchs avant d'être titularisé, justifie encore Thierry Courtois. Cela n'a pas facilité son intégration. Une fois que la hiérarchie était claire, Keylor était toujours là et il y avait une compétition interne difficile à vivre, et aussi externe avec les journalistes qui prenaient plus partie pour Keylor. Une fois qu'il est parti au PSG, ça l'a soulagé". 

Si Thibaut Courtois est parvenu à s'imposer grâce à "son énorme force mentale" selon son père, la cohabitation avec Navas n'a donc pas toujours été simple. Loin de l'entente en tout cas avec Petr Cech, son concurrent à Chelsea. "Petr Cech l'a toujours bien accueilli. C'est le premier qui est venu l'accueillir lors de son premier entraînement, rappelle Thierry Courtois. Il lui a toujours donné des conseils, l'a aidé à s'intégrer. C'était un vrai collègue, sur qui il a toujours pu compter et on ne peut pas dire que ça a été le cas avec Keylor. Une fois qu'il est parti, ça a facilité les choses". 

GL