RMC Sport

Real Madrid: les trois chantiers de Solari pour sa première

Le Real Madrid se déplace à Melilla mercredi soir (19h30), pour les 16e de finale de la Coupe du Roi. Neuvièmes de Liga, les Madrilènes ont l’occasion de se reprendre après une période compliquée. Surtout, Solari va vivre sa première sur le banc Merengue..

Redresser la barre

Santiago Solari va vivre sa première sur le banc madrilène mercredi soir. L’Argentin vient d’être nommé entraîneur du Real, après le début de saison manqué de son prédécesseur, Julen Lopetegui. Après moins de 140 jours à la tête du Real, c’est finalement la gifle reçue au Barça (défaite 5-1 dimanche) qui aura eu raison de celui qui avait pris la succession de Zinédine Zidane, en juin dernier.

Avant la déroute catalane, les Madrilènes n’avaient remporté qu’un seul de leurs six derniers matches, toutes compétitions confondues (victoire 2-1, en Ligue des Champions contre Plzen). Surtout, les Merengue pointent à la 9e place de la Liga, à sept points du grand rival barcelonais. La première mission de Solari est donc claire : redresser la barre, et vite. Ce match contre la modeste équipe de Melilla, pensionnaire de D3 espagnole, semble l’occasion parfaite pour redonner confiance à ses joueurs.”Les joueurs m’ont semblé touchés (...) mais avec l’envie d’inverser la situation”, a déclaré le coach en conférence de presse. Son idée de jeu? “Jouer avec une grosse paire de c***.”

Composer avec les nombreuses blessures

Mais l’ancien entraîneur du Castilla part avec un handicap: les blessés se multiplient et remplissent l’infirmerie madrilène. Mercredi soir, Solari devra se priver de Varane (adducteurs), Marcelo (cuisse), Carvajal (mollet) et Mariano (lésion musculaire) notamment. L’Argentin va devoir composer avec une défense décimée.

Pour son premier groupe, Solari a décidé de faire appel à des jeunes de la réserve, qu’il connaît bien: De la Fuente, Feuillassier, Javi Sánchez et Cristo. Les expérimentés Modric, Kroos, Isco et Bale ont, eux, été laissés au repos.

S’installer durablement sur le banc madrilène?

S’il a été nommé à la place Lopetegui pour assurer l’intérim, Solari pourrait rester plus longuement sur le banc des Merengue. En effet, alors que le président du Real Madrid, Florentino Pérez, voudrait s’offrir les services de l’entraîneur Antonio Conte, celui-ci aurait refusé l’offre. L’ancien sélectionneur de la Squadra Azzurra, sans club depuis son départ de Chelsea cet été, ne serait pas intéressé par le projet du Real. De quoi faire de Solari un peu plus qu’une option à court terme.

JM