RMC Sport

Real: trop de joueurs extra-communautaires, Rodrygo et Kubo bloqués?

Avec un gros recrutement cet été, le Real Madrid s'est rendu les choses compliquées en ce qui concerne les places extra-communautaires au sein de l'effectif merengue. En attendant la nationalisation espagnole de Fede Valverde, le Brésilien Rodrygo et le Japonais Kubo pourraient ne pas jouer. Explications.

Le mercato s'annonçait prolifique du côté du Real Madrid, et force est de constater que, pour l'instant, il tient toutes ses promesses. Avec les arrivées d'Eden Hazard, de Luka Jovic, d'Eder Militao, de Ferland Mendy et de Rodrygo, la Maison Blanche a déjà dépensé près de 300 millions d'euros, et ce n'est peut-être pas fini. Mais un problème risque de se poser d'ici au début de la saison: celui du nombre d'extra-communautaires autorisés au sein de l'équipe première.

Rodrygo bloqué par la nationalisation de Valverde

25 joueurs composent cette liste et trois joueurs étrangers - non-européens - sont autorisés. Des places vraisemblablement occupées par Militao, Vinicius et Rodrygo la saison prochaine. Mais pour l'instant, le Brésilien n'en fait pas partie car c'est Fede Valverde, le milieu de terrain uruguayen, qui devrait être choisi plutôt que le jeune brésilien. Depuis plusieurs semaines, sa nationalisation espagnole est attendue et censée être imminente, mais celle-ci n'est toujours pas intervenue. Elle doit permettre de libérer une place pour un autre "étranger" mais pour l'instant, Rodrygo est bel et bien écarté de l'équipe première.

Kubo devrait évoluer avec la Castilla la saison prochaine

Si le Brésilien a signé un protocole similaire à celui de Vinicius l'an passé - qui en faisait un joueur de la Castilla mais qui pouvait être appelé en équipe première - toujours est-il qu'il faut qu'une place d'extra-communautaire se libère pour qu'il puisse évoluer sous les ordres de Zinedine Zidane. Du côté du Real Madrid, on clame que la nationalisation de Valverde devrait intervenir d'ici septembre. Reste que cette situation est tout sauf confortable pour l'ancien de joueur de Santos ainsi que pour une autre pépite arrachée cet été par la Casa Blanca: Takefusa Kubo. Le Japonais, qui évoluait l'an passé au FC Tokyo, réalise une excellente pré-saison et a déjà marqué les esprits. Même si le joueur de 18 ans devrait, lui, commencer par faire ses classes au sein de la Castilla cette saison.

CP