RMC Sport

Sale temps pour Benzema

Karim Benzema

Karim Benzema - -

En moins de 24 heures, l’international français a dû encaisser deux mauvaises nouvelles : l’annonce du prochain retour de Ruud Van Nistelrooy chez les Merengue et les critiques de son coéquipier Kaka sur son manque d’implication sous le maillot blanc.

Décidément, l’histoire de Karim Benzema au Real Madrid n’est pas simple. Arrivé en Espagne à l’été 2009, adoubé par Ronaldo en personne, le Français qui valait 35 millions d’euros n’arrive pas à se faire une place au soleil. Même quand son principal rival, Gonzalo Higuain, blessé, est hors-jeu pour au moins quatre mois. Une nouvelle fois absent de la pelouse au coup d’envoi d’un match, ce jeudi en quart de finale retour de la Coupe du Roi (victoire du Real 1-0), l’ancien buteur lyonnais a vécu une journée au parfum amer.

Elle avait commencé par la publication d’une interview de Kakà, son coéquipier brésilien, au quotidien As. Policé, mais cinglant pour qui veut bien lire entre les lignes : « Tout dépend de lui. Aux entraînements, on voit un grand joueur avec une technique incroyable. Sans aucun doute, c’est un très bon footballeur. Mais, en match, il y a des moments où il n’est plus dans la rencontre et il nous laisse la sensation qu’il pourrait faire un peu plus. C’est ce que les gens attendent de lui. » Auparavant, ce type de critiques était émis par Jose Mourinho, l’entraineur du Real, ou par Laurent Blanc, le sélectionneur de l’équipe de France. Cette fois, c’est un collègue de vestiaire qui pointe la nonchalance et le manque d’investissement du Français dans son métier.

Le clan du joueur reste zen

Puis en milieu de journée, on apprenait que la piste de la recrue offensive, ardemment souhaitée par Mourinho depuis la blessure de Higuain mais catégoriquement repoussée jusque là par les dirigeants madrilènes, redevenait d’actualité avec l’annonce du prochain retour de Ruud van Nistelrooy, l’ex-goleador de la Maison blanche (46 buts en 68 matchs entre 2006 et 2010), en provenance de Hambourg. Un mauvais coup de plus pour Benzema, qui avait déjà les plus grandes peines à retrouver un statut de titulaire. D’autant que des voix influentes de l’effectif madrilène ne cachent pas leur joie à l’idée de retrouver le Néerlandais. « Si Ruud vient, je serai content. J’apprendrai beaucoup à ses côtés », lâche Kakà dans la même interview. « Ruud est un grand joueur. J’ai déjà joué avec lui au Real et il m’avait beaucoup soutenu », confie Higuain.

Pendant ce temps, dans le clan Benzema, on ne cède pas à l’affolement. Joint par RMC Sport vendredi soir, un proche du joueur avance, non sans discernement, que le fait d’enrôler un attaquant comme van Nistelrooy (35 ans) pour un prêt de 6 mois n’a pas la même portée stratégique que le recrutement d’un Adebayor, bien plus jeune, pour plus de 30 millions d’euros. On se console comme on peut…

J.-F.P.