RMC Sport

Umtiti: ''Pour ma première saison au Barça, j’ai été servi''

-

- - -

Invité ce lundi de Team Duga, Samuel Umtiti est revenu sur sa première saison au FC Barcelone. Et a également évoqué la situation de son ami et ancien coéquipier à Lyon, Alexandre Lacazette, dont le transfert à l'Atlético Madrid est remis en cause.

Samuel Umtiti, comment abordez-vous le match de qualifications pour le Mondial 2018 vendredi face à la Suède ?

On le sait, c’est le match le plus important. On se devait de bien le préparer avant avec ce match amical. On est prêt pour aller là-bas et remporter cette rencontre.

Comment jugez-vous votre saison au Barça ?

Collectivement, on a eu pas mal de hauts et de bas aussi. C’est la raison pour laquelle on n’a pas pu remporter la Liga. Sur un plan personnel, faire une première saison comme ça, jouer autant de matchs, c’est satisfaisant. Il faut que je progresse encore sur pas mal de domaines, mais je suis sur le bon chemin. Ce que je suis venu chercher à Barcelone, c’était ça, la régularité, enchainer les matchs. Pour une première saison, j’ai été servi même si on n’a pas eu plus de titres collectifs.

A lire aussi : Valverde, nouvel entraîneur du Barça

Le meilleur moment de la saison, c’est la remontada en Ligue des champions face au PSG ?

C’est vraiment un gros moment, un match que je n’oublierai pas. Au match aller, on avait vraiment été en-dessous de ce qu’on était capable de faire. On était peut-être les seuls à penser pouvoir faire ce match-là.

Franchement, à trois minutes de la fin, vous n’y croyez plus…

La vérité, c'est que le but de Cavani nous a fait mal. Il nous a mis un coup de massue. Et puis après, on a pensé au discours du coach. Il nous a dit : ''Les gars, même s’il reste cinq minutes, on peut en marquer trois''. Il nous l’a vraiment dit. Ça n’a pas été facile mais on a su trouver cette force mentale pour y croire encore et encore. (Est-ce qu'il y a eu de la suffisance chez les Parisiens ?) Je ne sais pas. Ils nous ont attendus, ils nous ont laissé jouer et ce n’était peut-être pas la solution. On n’a peut-être pas fait notre meilleur match mais quand on a marqué, on leur a fait mal et mentalement, je pense, ils ont baissé assez facilement.

A lire aussi : le Barça lance une offensive sur Dembélé

Finir la saison sans gagner la Liga et en étant éliminé très tôt en Ligue des champions, c'est un gros constat d'échec pour le club...

C’est sûr. En début de saison, l’objectif était de remporter toutes les compétitions possibles. Ne pas remporter la Liga, finir en quarts de finale de la Ligue des champions, c’est vraiment un échec. On va bosser dur pour être plus performant la saison prochaine et remporter tous ces titres. En tant que joueur du Barça, on se doit de le faire tous les ans.

Depuis l’Euro, on vous sent de plus en plus installé en équipe de France. Vous avez le sentiment d’avoir franchi une étape ?

Il y a eu cet Euro. Il y a aussi eu ma continuité en club. J’ai pu enchainer pas mal de matchs avec Barcelone. Aux yeux du sélectionneur, c’était une bonne chose. Maintenant, il y a beaucoup de concurrence. Il y a d’autres joueurs comme Kurt Zouma ou Presnel Kimpembe.

Avez-vous parlé avec Alexandre Lacazette de l’interdiction de transfert de l’Atlético Madrid et de son avenir, du coup, remis en cause ?

J’en avais parlé un peu avec lui avant. C’était un très bon choix. Malheureusement, il y a eu cette décision. C’est à lui de voir ce qui est bon pour lui, de voir s’il veut aller là-bas, attendre six mois ou non... Ce sera à lui de prendre sa décision.