RMC Sport

15e journée : les bons et mauvais points de Luis

Luis Fernandez

Luis Fernandez - -

Après chaque week-end de Ligue 1, Luis Fernandez distribue ses bons et ses mauvais points. Lors de cette 15e journée, le membre de la Dream Team RMC Sport a notamment retenu le record de Mickaël Landreau et le fatalisme lyonnais.

LES BONS POINTS

Les 28 buts inscrits

« C’est ce que l’on veut chaque week-end. On en a vus de partout. Wissam Ben Yedder s’est réveillé, il en a mis trois (5-1 contre Sochaux) alors qu’il n’en avait mis que deux avant. Et Loïc Perrin qui met un doublé (4-0 contre Reims). Je pense qu’au lieu de le faire jouer derrière, il faut le mettre avant-centre car dans la surface il sait mettre des buts de la tête ! »

La panenka de Zlatan

« Il a failli la louper mais on aime les panenkas. Mais attention quand même ! »

La révolte bordelaise

« Les retraités se sont réveillés, Jussiê aussi car il a mis deux buts (4-0 contre Ajaccio). Il y a eu une révolte chez les Bordelais, une envie de faire quelque chose. Il y avait de l’ambition, de l’envie, un état d’esprit. Mais à Bordeaux, une fois ça va et l’autre non. On se pose pas mal de questions. »

Le record de Landreau

« C’est beau, il faut lui rendre hommage. Une carrière aussi longue (602 matchs dans l’élite), il faut la réaliser. Il battra son record à huis clos (mercredi à Istres, lors du derby Ajaccio-Bastia) mais au moins, il s’en rappellera, ça marquera les esprits. »

Le coaching de Laurent Blanc

« Il n’a pas besoin de Thiago Silva pour changer sa tactique. Contre Lyon, il a rectifié en cours de match et ça a tout changé. Il a eu peur que Thiago Silva lui dise et il a pris les devants (rires). »

LES MAUVAIS POINTS

Les trois derniers lâchés

« Du côté de Valenciennes, d’Ajaccio ou de Sochaux, ça ne réagit pas, ça n’avance pas. Ils font du surplace. Il y a peut-être de bonnes intentions, de l’envie, mais ça ne se concrétise pas sur le terrain. Tu sens que ça ne prend pas suffisamment pour montrer qu’il y a encore un peu d’espoir. »

Reims et Nice qui stagnent

« Reims reste sur deux défaites. Il va falloir revoir des choses défensivement car ils restent sur sept buts encaissés en deux matchs (3-0 contre Paris, 4-0 à Saint-Etienne). Mais je ne pense pas qu’ils auront des problèmes pour se maintenir. Nice est sur cinq défaites. Ils auraient mérité plus à Lorient (3-0) mais ils ont beaucoup d’absents. Et mardi soir, c’est un match compliqué pour eux avec le derby contre Monaco. »

L'attitude lyonnaise contre Paris

« A Lyon, ce qui me fatigue, c’est quand j’entends dire qu’ils ne jouent pas dans la même cour que le PSG. Quand Bâle joue contre Chelsea, ils n’ont pas froid aux yeux. Tu peux tenir tête au PSG, même si tu t’inclines. »

A lire aussi :

>> Zlatan : « Le seul danger, c’est nous-mêmes »

>> LIGUE 1 : L’équipe-type de la 15e journée

>> Le PSG va-t-il finir le championnat invaincu ?

La rédaction