RMC Sport

A. Ayew, c’est renversant

-

- - -

Grâce à un doublé de leur attaquant ghanéen, les joueurs de Didier Deschamps, pourtant menés au score, ont arraché la victoire à Nancy (1-2) en toute fin de match. Leur neuvième match sans défaite en championnat, même si la manière pêche encore.

L’OM fait toujours rêver. La preuve, c’est qu’à l’occasion de la réception du club marseillais, le stade Marcel-Picot était plein pour la première fois de la saison. Mais les joueurs de Didier Deschamps savent aussi vendre du rêve à leurs propres supporters. Le scénario renversant qu’ils leur ont offert ce dimanche soir en témoigne. Face à une équipe de Nancy joueuse mais imprécise, ils ont su faire valoir leur expérience pour l’emporter, au final, dans la douleur (1-2). « Il fallait ces trois points, estime le président de l’OM Jean-Claude Dassier. C’était peut-être le match le plus important de ce mois qui peut nous faire champion. »

Ce sont pourtant les champions de France en titre qui concèdent l’ouverture du score, sur une belle frappe de Julien Féret (0-1, 34e). A la Gignac. Mais même menés au tableau d’affichage, les Marseillais ne baissent pas la tête. Un état d’esprit combatif déjà entrevu à Sochaux (2-1) ou contre Saint-Etienne (2-1) et que Mathieu Valbuena avait mis en exergue cette semaine. Une dizaine de minutes après le but nancéen, juste avant la mi-temps, André Ayew égalise (avec un brin de chance) sur une frappe consécutive à un tir contré de Lucho (1-1, 45e).

Deschamps : « Important d’avoir la gagne »

Au cours d’une deuxième période riche en occasions manquées, les deux équipes semblent devoir se séparer sur ce score de parité. Avant que le Ghanéen, décidément intenable, ne donne la victoire à son équipe en fin de match (2-1, 87e). Un scénario étrangement similaire à celui vécu à Sochaux il y a deux semaines, où l’OM, mené au score, l’avait emporté grâce à un doublé de Gignac. « Ayew, c’est exceptionnel ce qu’il fait, s’enthousiasme Jean-Claude Dassier. Il peut marquer trois ou quatre buts. Il a pesé sur ce match comme personne. C’est un joueur physiquement magnifique. Il a une façon de jouer qui n’appartient qu’à lui. »

Du côté des mauvaises nouvelles, Marseille ne pourra que déplorer les blessures de Loïc Rémy – remplacé par Jordan Ayew – et de Stéphane Mbia. De quoi relancer le débat sur les pelouses synthétiques en L1. En attendant, les champions de France ont prouvé qu’ils répondraient présent dans le sprint à cinq avec Rennes, Lille, Paris et Lyon. « Il nous fallait cette victoire, parce que tout le monde gagne devant nous au classement, rappelle Didier Deschamps. Le plus important, c'est de prendre des points, d'avoir la gagne. La victoire est toujours belle, de toute façon. Et les joueurs sont allés la chercher. » Histoire de caresser, malgré toutes les lacunes encore constatées dans le jeu, le rêve d’un nouveau titre de champion de France.