RMC Sport

A. Diarra : « Ça ne pouvait pas mieux commencer »

Alou Diarra

Alou Diarra - -

Invité exceptionnel de Coach Courbis, l'international français ne regrette pas d’avoir rejoint Marseille cet été. Vainqueur du Trophée des Champions mercredi à Tanger face à Lille (5-4), il croit l’OM capable de récupérer le titre de champion de France.

Alou Diarra, pour votre premier match officiel avec l’OM, vous avez déjà ajouté une ligne à votre palmarès…

C’est sûr que ça ne pouvait pas mieux commencer. Gagner un trophée lors du premier match officiel, c’est super. Pour l’adaptation et pour la confiance du groupe, ça va faciliter beaucoup de choses. Ça a été un match fou, avec des rebondissements dans tous les sens.

Comment expliquez-vous la fébrilité défensive de votre équipe dans ce match ?

On a commis des erreurs. On est toujours en rodage. On sait qu’on peut corriger ces petites erreurs avec un peu plus de concentration et de lucidité. Si on garde le même état d’esprit, la même envie de se surpasser et de renverser des situations, on est capable de faire de bonnes choses.

Offensivement, par contre, le visage de l’OM a été intéressant…

On a pris beaucoup de risques. On a joué avec des latéraux très offensifs et avec le maximum de joueurs à vocation offensive. On a essayé de faire du jeu, de jouer vers l’avant, de pousser cette équipe lilloise à la faute. Mais on sait que les Lillois ressortent très vite, qu’ils excellent en contre. Il a fallu être vigilant. Je pense qu’hier (mercredi), on a pris le maximum de risques au niveau offensif.

Avez-vous discuté avec les Lillois à propos du penalty litigieux à la 95e minute ?

Je ne les ai pas eus après le match. Ils étaient déçus par la physionomie de la rencontre. Ils doivent s’en vouloir, parce qu’ils dominaient les débats. A 3-1, ils ont dû penser que la victoire était acquise. Nous, on est resté mobilisé. On a pris le dessus physiquement et eux, ils ont un peu plongé.

« Le PSG aura la pression »

Cette victoire est-elle de bon augure pour le championnat ?

On a prouvé qu’on avait du caractère, qu’on voulait faire les efforts ensemble. Je pense qu’on peut être candidat à condition de conserver cet état d’esprit et de corriger nos erreurs. Parce que ça aurait pu nous jouer des tours.

Comment vous sentez-vous personnellement à huit jours du premier match de Ligue 1 ?

Je monte en puissance en fur et à mesure des matchs. Je suis un grand gabarit, j’ai besoin d’enchaîner. C’était mon premier match de 90 minutes. Il va me faire du bien pour les jours et les semaines à venir.

Vous étiez la priorité d’Antoine Kombouaré, l’entraîneur du PSG. Regrettez-vous votre choix au regard du recrutement parisien ?

Pas du tout. Je suis vraiment content d’avoir fait le choix de venir à Marseille. La victoire contre Lille le confirme. Il y avait tout le soutien nécessaire pour que je vienne à l’OM. Je suis très content, même si Paris se renforce et annonce une bonne équipe. Je pense que ce sera un concurrent sérieux. Ils ont des ambitions extrêmement élevées, vu les moyens qu’ils ont déboursés. Ils auront aussi pas mal de pression par rapport à l’investissement du club. Notre objectif, de notre côté, c’est de progresser et de dégager une grosse force collective.