RMC Sport

Abidal : « Garder cet état d’esprit »

Eric Abidal

Eric Abidal - -

Tenu en échec ce vendredi face à Toulouse (0-0), l’AS Monaco a subi son premier accroc de la saison. Capitaine de l’ASM, Eric Abidal préfère relativiser et espère récupérer les points perdus dimanche prochain face à l’OM.

Eric Abidal, êtes-vous déçu de ce match nul face à Toulouse (0-0) ?

Toulouse ressemble à l’équipe de Montpellier. C’est une équipe qui aime bien jouer en contre. Ils nous ont laissé jouer. Ce soir (vendredi), on aurait pu se faire contrer. Nous nous attendons à des matchs comme cela tout au long de la saison.

On a senti Monaco en manque de rythme en seconde période. Comment l'expliquez-vous ?

Nous avons été frustrés de ne pas avoir marqué en première période. Il fallait plier le match mais nous n’avons pas réussi à le faire. On s’est précipités. Nous aurions dû plus les faire courir et jouer au ballon. Jérémy Toulalan aurait pu marquer en fin de match. Nous nous sommes procuré de belles occasions. Il faut garder cet état d’esprit.

Etes-vous satisfait de ses sept points acquis en trois journées de Ligue 1 ?

Je ne vais pas dire qu’on s’attendait à avoir 7 points ou plus. Pour nous, l’important c’était de continuer sur une bonne série. On a été freinés à domicile contre une belle équipe de Toulouse. Le match à Marseille sera certainement différent. A nous de bien le préparer, d’étudier l’adversaire et de continuer à jouer avec nos qualités.

« Je progresse tous les jours »

Vous vous affirmez de plus en plus comme un leader dans cette équipe de l'AS Monaco ?

Je me sens très bien dans cette équipe. L’AS Monaco m’apporte énormément. C’est toujours rassurant de faire de bonnes passes et d’être solide défensivement. Je veux continuer à progresser tous les jours. Il faut faire attention à tous les détails.

Trouvez-vous la Ligue 1 trop défensive ?

Non pas forcément. Chaque équipe joue avec ses qualités. Par rapport aux saisons précédentes, la Ligue 1 possède de grands joueurs et de grands attaquants, capables de faire la différence sur un exploit personnel. A Monaco, nous essayons de jouer avec nos qualités et de créer le danger en permanence. Toutes les équipes veulent nous battre. C’est cela qui fait la beauté du football et du championnat de France.

A lire aussi :

>> Rivière « un peu déçu »

>> Monaco, premier accroc

>> ASM-TFC : Rivière, la métamorphose

Propos recueillis par Yann Pécheral à Monaco