RMC Sport

Affaire Suk lors d'OM-Troyes: procédure interne ouverte à l'OM et gros rappel à l'ordre de Longoria

Une procédure a été ouverte à l'OM et des sanctions sont à venir, après les propos racistes prononcés contre Hyun-Jun Suk dimanche, lors de la victoire de l'OM face à Troyes (1-0) en Ligue 1. Pablo Longoria a par ailleurs fait un gros rappel à l'ordre avec des règles "non négociables".

Il avait prononcé des excuses après du club de Troyes et du joueur, il agit aussi en interne. Selon nos informations, Pablo Longoria a reçu ce vendredi matin l’un des auteurs des propos discriminatoires envers l’attaquant sud-coréen de Troyes Hyun-Jun Suk, précisément celui ayant employé le terme "sushis" pour rigoler du geste de Suk. Une scène intervenue dimanche dernier, lors de la victoire marseillaise contre Troyes (1-0), en Ligue 1 et dans un stade à huis-clos. Le président olympien lui a signifié que l’OM jugeait "inacceptables" les termes employés et que le club condamnait fermement toute discrimination de ce genre.

La règle "non négociable": ne plus parler des joueurs adverses

Pablo Longoria a intimé l’ordre à tous ceux qui se trouvent sur le banc de touche de l’OM de ne plus jamais parler des joueurs adverses. Il a rappelé que ces règles de respect étaient non négociables et que tout manquement à cette règle serait lourdement sanctionné.

Une procédure interne a été lancée auprès de la Direction des ressources humaines de l’OM et une sanction devrait être prise la semaine prochaine. Selon certaines indiscrétions, aucun joueur olympien n’a prononcé ces propos polémiques.

Le dirigeant de l'OM avait présenté des excuses par téléphone après l'incidents. L'OM et Troyes s'étaient ensuite unis dans un communiqué commun pour dénoncer les propos racistes contre le joueur troyen et rappeler leur "engagement contre le racisme".

RMC Sport