RMC Sport

Ajaccio a montré la voie face au PSG

Alex Dupont

Alex Dupont - -

Le club corse a bousculé un PSG apathique dimanche en clôture de la 2e journée de Ligue1 (0-0). Une performance, fêtée comme un succès, qui va sans doute inspirer les prochains adversaires du club de la capitale.

Alain Orsoni affiche un sourire radieux. Debout au milieu de ses joueurs, le président d’Ajaccio savoure l’ambiance festive qui règne au sein du vestiaire corse. Dans l’euphorie, il lance : « Vous avez été bons. Je vous félicite. On va faire comme si on avait gagné, on va doubler la prime ! » Une récompense, finalement triplée, qui traduit la fierté de l’ACA. Face au PSG, les joueurs d’Alex Dupont n’ont pas gagné. Ils ont accroché un nul mérité (0-0). Mais le résultat a des allures de triomphe pour le club de l’Ile de Beauté. « Je ne sais pas si beaucoup d’équipes vont réaliser ce genre de rencontre face au PSG », glisse Benjamin André, le milieu de terrain de 21 ans.

Face à une équipe parisienne apathique et brouillonne, les Ajacciens ont joué crânement leur chance. L’expulsion stupide d’Ezequiel Lavezzi (59e) leur a facilité la fin de match. Mais avant le coup de sang d’El Pocho, ils auraient pu ouvrir le score si Eduardo n’avait pas trouvé le poteau (53e). « C’est le match qu’on attendait, estime Rolland Courbis, le consultant RMC Sport. Ajaccio l’a fait. J’étais impressionné par la présence de leurs défenseurs au marquage. Ils ont réussi à empêcher le PSG de jouer. » Transcendés par l’affiche, les coéquipiers de Jean-Baptiste Pierazzi se sont livrés sans compter devant leur public.

Dupont : « C’était un match particulier »

« On avait à cœur de faire un gros match, admet le capitaine de l’ACA. C’était l’occasion idéale de montrer qu’on sera au rendez-vous cette année. Je pense que le PSG fait quand même peur. On a eu la chance de les prendre en début de saison. Il leur manquait quand même trois grands joueurs face à nous (Ibrahimovic, T. Silva et T. Motta). » Même sans ses têtes d’affiche, le club de la capitale reste quand même l’adversaire le plus redouté et le plus attendu. 

« C'était un match particulier car le PSG est le grand favori du championnat et à juste titre, souffle Dupont. Pour nous, c'est encourageant. » Pour les autres équipes de Ligue 1 aussi. Après Lorient, venu sans complexe arracher un nul au Parc des Princes la semaine passée (2-2), Ajaccio a montré le chemin à suivre face aux stars de la capitale. Abnégation, courage et envie, la recette de l’exploit existe. Même si avec le temps et les retours de Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva, Thiago Motta et Mohamed Sissoko, elle ne suffira peut-être pas toujours…

Alexandre Jaquin