RMC Sport

Ajaccio, le réveil corse

Guillermo Ochoa

Guillermo Ochoa - -

Le plus petit budget du prochain championnat suscite l’engouement sur l’Ile de Beauté. Outre le retour en Ligue 1, c’est le recrutement malin et ambitieux réalisé par l’ACA qui séduit le public corse.

Il fallait bien que cela tombe sur quelqu’un. Avec un budget de 16 millions d’euros, c’est Ajaccio qui endossera, la saison prochaine, le rôle de petit Poucet du championnat. Du coup, du côté du club corse, on s’est évertué à recruter malin cet été. Sammaritano (Auxerre), Mostefa (Nîmes), N’Diaye (Marseille), Bouhours (Le Mans), Lasne (Bordeaux) et Mendy (Grenoble) sont venus rejoindre les Poulard, Debès, Cavalli, Medjani et Socrier, les héros de la montée. Et ce n’est pas fini. « On cherche un attaquant de pointe, assure l’entraîneur de l’ACA Olivier Pantaloni. D’ailleurs, c’est un secret de polichinelle. On est en contacts avancés avec Ilan. C’est un joueur d’expérience et il a envie de se relancer chez nous. C'est quasiment fait. On discute également avec la Real Sociedad pour un joueur dans le couloir droit. On est sur un jeune joueur issu de leur centre de formation mais barré en équipe première. »

Un futur gros coup ? En tout cas avec Ochoa (voir encadré) et en attendant Ilan, Ajaccio a fait fort lors de ce mercato. Preuve que le manque d’argent n’handicape pas le promu. S’il ne lui garantit pas pour autant un maintien tranquille, ce recrutement doublé bien sûr de la montée en Ligue 1 a ricoché sur le public corse. « On est à 3500 abonnés pour la saison, on a doublé le nombre de l’année dernière (ndlr, qui était de 1700), savoure Pantaloni. » François-Coty, encore en travaux – réfection encore d’une tribune latérale - et ses 8800 sièges, sont prêts à accueillir l’élite. Avec l’espoir de voir leurs protégés se démener à domicile, comme cela avait été le cas l’an passé (13 victoires, cinq nuls et… 1 défaite à Coty).

LA PHRASE

Olivier Pantaloni (entraîneur d'Ajaccio) : « Etre en Ligue 1, c’est sûr que ça nous booste. Ça nous donne envie de pérenniser le club au plus haut niveau. On se démène pour ça, avec le staff, pour faire en sorte que les joueurs soient au mieux et tirent le meilleur d’eux-mêmes. »

Le titre de l'encadré ici

L’attraction Ochoa|||

L’annonce de son arrivée à Ajaccio a carrément fait exploser le site du club. Depuis, c’est 30 000 curieux qui viennent en moyenne consulter sa fiche internet. Un trafic d’ailleurs susceptible d’obliger les dirigeants corses à décliner leur site en espagnol. Annoncé un peu partout en Europe et notamment au PSG, c’est sur l’île de Beauté qu’a débarqué cet été Guillermo Ochoa, 26 ans, international mexicain, en fin de contrat avec l’America et revanchard après avoir été, un temps, soupçonné de dopage au clenbuterol. «On avait d’abord contacté Johan Carrasso puis l’opportunité de signer Ochoa s’est présenté, explique Pantaloni. C’est quelqu’un qui a énormément prouvé chez lui, pas encore en Europe. On espère qu’il le fasse chez nous. C’est un coup extraordinaire, pour le club et les dirigeants. Et s’il explose… » Ajaccio en tirera de sacrés bénéfices.