RMC Sport

Al Jazeera s’invite au banquet

Frédéric Thiriez

Frédéric Thiriez - -

La chaîne qatarie a formulé, tout comme Canal+ et Orange, une offre pour acquérir les droits audiovisuels de la Ligue 1 de 2012 à 2016. Cette arrivée sur le marché français s’inscrit comme une bouffée d’oxygène pour la LFP et les clubs français dont la santé financière est plus qu’instable.

Depuis quelques semaines, le football français regarde vers le Moyen Orient. Dans le sillage du rachat du PSG par un groupe d’investissements qatari (qui détient 70% des parts du club), Al Jazeera sport s’est positionnée pour acquérir un ou plusieurs lots des droits audiovisuels de la Ligue 1 pour les saisons 2012 à 2016. Tout comme Canal + et Orange, indique un communiqué publié sur le site de la LFP.

Après l’annonce du retrait d’Orange des retransmissions télévisées (143 millions d’euros par an depuis 2008), le football français craignait une baisse des prix qui avaient atteint 668 millions d’euros il y a trois ans. Comme Canal + n’était pas vraiment décidé à compenser le manque à gagner, l’entrée en lice des Qataris tombe à point. D’autant que Orange devrait aussi revoir nettement à la baisse son offre pour la diffusion sur les mobiles. Pour le moment, rien ne filtre sur les offres. « Le comité de pilotage se réunira jeudi matin afin d'examiner les volets qualitatifs et financiers de ces offres, indique le communiqué. La LFP ne fera aucun commentaire jusqu'à la fin de la procédure en cours. » Le verdict devrait être rendu vendredi matin.

Verdict vendredi ?

Au moment de formuler l’appel d’offres, la LFP avait anticipé une baisse d’intérêt en éclatant les journées de championnat sur trois jours (un match le vendredi à 21h00, six matches le samedi et trois matchs le dimanche), et en proposant neuf lots. Car pour la Ligue, pas question de brader son produit phare. Un prix de réserve de 660 millions d’euros (600 pour la télévision et 60 pour les mobiles) a été fixé. Si ce montant est atteint par l’ensemble des dossiers remis lundi, l’intégralité des lots seront attribués. Si tel n’est pas le cas, les lots individuels dont les offres sont inférieures au prix de réserve seront attribués à CFoot, la chaîne de la LFP qui sera lancée au mois de juillet prochain.

Si le montant des droits se maintient, cela fera les bons comptes des clubs français. Mais ce constat n’enchantera pas Chantal Jouanno, ministre des Sports. « Il faut se rappeler qu’à 680 millions d’euros par saison, on était sur une échelle extrêmement haute. On était très au-dessus de l’échelle habituelle, qui était de l’ordre de 450 millions d’euros. Ça révèle l’extrême dépendance, totalement anormale, du football français à l’égard des droits télévisuels. C’est un vrai problème. » L’éventuelle implication d’Al Jazeera Sport, qui a déjà acquis les droits audiovisuels de la L1 à l'international (estimés à 200 millions d'euros sur six ans), ne réglera pas cette dépendance.