RMC Sport

Alessandrini : « L’équipe de France, c’est encore loin »

-

- - -

Passeur et buteur contre l’OM (2-2), son club de cœur, le Rennais Romain Alessandrini totalise déjà neuf buts pour sa première saison en L1. Et si Didier Deschamps l’appelait chez les Bleus ? Sur l’antenne de RMC, le gaucher est resté prudent.

Romain, votre but n’était pas difficile à marquer mais il est très important pour votre équipe…

Oui, c’est n’était pas le plus dur mais qu’est-ce qu’il fait du bien ! On a vraiment fait un beau match. On a su utiliser nos points forts, le pressing et jouer vers l’avant. On a déstabilisé cette équipe de l’OM. On avait à cœur de prendre au moins un point. C’est fait. Tant mieux.

Vous avez su réagir après chaque but marseillais…

On a été un peu timide. Même si on avait le monopole de ballon, on les a trop respectés en première mi-temps. Cette équipe a beaucoup d’expérience. Ils ont su ouvrir le score et marquer un deuxième but. Nous, on a su réagir grâce au public. C’est une belle soirée pour nous.

A titre personnel, vous avez été passeur et vous avez inscrit votre 9e but pour votre première saison en Ligue 1…

Je suis content. Je ne pensais pas marquer autant de buts. Je ne me suis pas fixé d’objectif. Je prends les matchs les uns après les autres mais le plus important est de faire de bonnes performances. Avec du travail, les buts viendront.

Pour vous le Marseillais de naissance et de cœur, quelle valeur a ce but ?

Je suis surtout content pour l’équipe de Rennes, car je voulais faire un bon match contre Marseille. On m’a parlé de revanche mais ce n’est pas du tout le cas. J’ai vraiment marqué pour le Stade Rennais et j’en suis vraiment fier.

Pensez-vous à l’équipe de France, dans un coin de votre tête ?

Oui et non. L’équipe de France, c’est encore loin. Je ne me prends pas la tête avec ça. Beaucoup de joueurs sont déjà là. Mais pourquoi pas ? Dans le foot, tout va tellement vite. En tout cas, je ne dirais pas non.