RMC Sport

Alors ce clasico, c’est pour quand ?

Le président de la Ligue va devoir se montrer convaincant et ferme demain pour convaincre Parisiens et Marseillais d'une date définitive pour le report du clasico initialement prévu le 25 octobre dernier

Le président de la Ligue va devoir se montrer convaincant et ferme demain pour convaincre Parisiens et Marseillais d'une date définitive pour le report du clasico initialement prévu le 25 octobre dernier - -

Ce jeudi, le bureau de la Ligue se réunit exceptionnellement afin de déterminer la date du clasico reporté dimanche dernier. Le casse-tête ne fait que commencer pour Frédéric Thiriez.

Dans quelques heures, les cerveaux vont fumer 6 rue Léo Delibes, à Paris… soit l’adresse du siège social de la LFP. C’est là que Robin Leproux, président du PSG, Jean-Claude Dassier, son homologue du côté de l’OM, Frédéric Thiriez et le bureau de la Ligue choisiront la date à laquelle se disputera le premier acte du clasico entre Marseillais et Parisiens. En cette année de Coupe du monde et vu l’importance qu’attachent cette saison les instances françaises à la progression des clubs français en Coupe d’Europe, le calendrier de la saison ne laisse que très peu d’alternatives possibles. La première citée par le camp marseillais, le mercredi 28 octobre avait été rejetée en bloc par le Paris Saint-Germain. « C’est impossible car nous serons encore en quarantaine », avait rapidement expliqué Robin Leproux.

L’autre date évoquée par la Ligue était le 2 décembre prochain. Cette fois, c’est du côté de la Canebière que le grognement est monté. « Il est hors de question de jouer le 2 décembre, s’était emporté Didier Deschamps. Cette date est inconcevable. » José Anigo, le directeur sportif marseillais, était même allé plus loin. « Si nous devons jouer le 2 décembre, nous enverrons la CFA… » Le cas de figure s’était déjà produit lors de la saison 2005-06, sur la pelouse du Parc des Princes, avec un 0-0 acquis par une bande de minots, au grand dam du public et du diffuseur du clasico, Canal Plus. Pas sûr que les acteurs du football français laissent un spectacle aussi affligeant se reproduire.

Canal Plus favorable à un dimanche

Pas de possibilités en décembre, pas d’opportunités non plus en janvier (« Ce n’est même pas la peine d’y penser, j’ai quatre joueurs à la CAN » dixit Deschamps), quelles dates pourraient donc sortir du chapeau de Frédéric Thiriez jeudi matin et contenter tout le monde ? L’idée d’un Boxing Day à la française, soit disputer un match de championnat durant les fêtes entre Noël et le Nouvel An comme le font les Anglais, a peu de chances de voir le jour. Celle d’un report au tout début du mois de janvier a également été évoqué. Mais jouer le 6 janvier pourrait poser de nombreux problèmes selon Antoine Kombouaré. « Ça veut dire qu'il n'y a pas de vacances et les joueurs vont monter au créneau », a confié le technicien parisien à nos confrères de RTL.

La piste la plus probable pour le report de ce match semble être le mois de février. Encore faut-il que tous les acteurs réunis jeudi matin à Paris accordent leurs violons. Si les Parisiens ont affirmé être prêts à se plier aux demandes marseillaises, ces derniers ne veulent pas s’arrêter tout de suite sur une date. « On ne va pas se précipiter, a confié le président marseillais Jean-Claude Dassier à Canal Plus. Je ne vois pas comment jeudi on peut annoncer une date précise. On essayera plutôt d'annoncer une période. » Dans les prochaines heures, le feuilleton du report OM-PSG pourrait très bien ne connaître qu’un nouvel épisode et pas la fin tant attendue par les supporters des deux équipes.

Alix Dulac (RMC Sport)