RMC Sport

Angers-Bordeaux : les tops et flops

S’il s’est contenté d’un nul à domicile face à Bordeaux (1-1), le SCO d’Angers a enchainé dimanche un cinquième match sans défaite et conserve sa place de dauphin du PSG à une journée de la fin de la phase aller.

LES TOPS

Les coups de pied arrêtés angevins

C’est la spécialité maison en terre angevine : les coups de pied arrêtés. Alors même si Stéphane Moulin n’avait sans doute pas prévu d’encaisser un but bordelais un brin chanceux avant la pause, les locaux n’ont jamais relâché la pression, cherchant sans cesse... à mettre le ballon en corner. Et c’est Romain Thomas qui a égalisé fort logiquement pour un SCO accrocheur et solide défensivement (83e). L’entraîneur angevin disait ne pas vouloir qu’on résume son équipe à ces coups de pied arrêtés. On peut se contenter de dire que c’est une arme redoutable.

Wahbi Khazri

Comme souvent quand il est en forme, Wahbi Khazri a été le meilleur Bordelais sur le terrain. Le joueur tunisien a su mettre en difficulté le désormais réputé mur angevin en apportant du mouvement et ce petit effet de surprise qui manque cruellement au secteur offensif des Girondins. Décrochant en début de match, alors que la partie s’enlisait pour son équipe, précis sur les coups de pied arrêtés, il a surtout prouvé qu’il est deux étages au-dessus de ses coéquipiers techniquement. Dommage que Crivelli ne l’ait que rarement suivi...

Romain Thomas

L’unique buteur angevin du jour a aussi été celui qui a touché le plus de ballons au sein de son équipe (67). Signe que Romain Thomas n’est pas seulement défenseur au sein de la forteresse angevine. Le joueur de 27 ans ne rate jamais une occasion de pointer le bout de son nez sur les coups de pied arrêtés, au point d’être récompensé à la 83e minute. Précieux.

LES FLOPS

André Poko

Son carton jaune pour un très vilain tacle sur Andreu (22e) n’augurait rien de bon. Positionné latéral droit, André Poko a accumulé les imprécisions. Comme ce dégagement raté sur un corner tiré par Mangani (28e). On ne peut pas non plus dire qu’il ait abreuvé de bons ballons Diego Rolan, qui a dû se débrouiller pour animer le couloir droit. Et que dire de ce presque contre-son-camp sur un corner de Ketkeophomphone (77e) ? On a frôlé le bilan catastrophique.

Cheikh N’Doye

Scruté par de nombreux clubs de Premier League, le joueur de 29 ans n’a pas vraiment marqué des points ce dimanche. Le capitaine du SCO, auteur de cinq buts et deux passes décisives depuis le début de la saison, s’est montré très, très discret. Une percée à la 9e minute pour décaler Camara, un centre trop puissant pour Ketkeophomphone à la 72e et... c’est à peu près tout. Mutisme inhabituel.

La sortie de Carrasso sur le but angevin

Il faut reconnaître au portier bordelais son bel arrêt sur une tentative de Ketkeophomphone (19e) et sa sortie sur la tête de Karanovic en fin de match (86e). Mais relâchement ou fébrilité, Cédric Carrasso est fautif sur le but de Romain Thomas (83e), coupable d’une sortie complètement à contretemps. Une bourde qui coûte cher.

A.Bo