RMC Sport

Angers-PSG: Kurzawa propulse un petit Paris en tête, Mbappé déçoit encore

Le PSG s'est imposé 1-0 à Angers, ce samedi soir dans le cadre de la 20e journée de Ligue 1. Le club de la capitale, qui était privé de son coach Mauricio Pochettino, testé positif au coronavirus, s'empare provisoirement de la place de leader.

Sans Mauricio Pochettino, contaminé par le Covid-19 et supplanté par ses adjoints Jesus Perez et Miguel D'Agostino, le Paris Saint-Germain s'en est remis à Layvin Kurzawa pour s'imposer difficilement 1-0 sur la pelouse d'Angers et prendre provisoirement la tête du championnat. 

Le résultat ne peut toutefois pas occulter la prestation apathique de l'équipe parisienne. La faute à l'état très médiocre du terrain du stade Raymond-Kopa? À la pluie continue venue abaisser un peu plus les températures hivernales? Ou à la fatigue générée par la victoire dans le Trophée des champions et par le calendrier qui fait que Kylian Mbappé a enchaîné sa quatrième titularisation en dix jours? 

Angers a raté ses occasions, Mbappé aussi

Toujours en 4-2-3-1, mais avec Neymar en 10 et Marco Verratti de retour dans une position de relayeur, le PSG n'a pas cadré un seul de ses sept tirs avant la pause. Il a même dû attendre une vingtaine de minutes pour tester Paul Bernardoni, avec une tentative d'un Kylian Mbappé encore franchement insuffisant. Il n'était encore une fois pas le seul en-dessous de son meilleur niveau, alors que Neymar, pour sa première titularisation en 2021, a montré de bonnes choses dans son rôle de meneur de jeu.

Pendant ce temps, Angers avait déjà accumulé plusieurs frappes. Constatant que le PSG n'était toujours pas au mieux sans le ballon, Stéphane Moulin a ainsi tenu sa promesse faite devant la presse de faire jouer son équipe avec entrain. Son plan, à base de projections rapides, aurait peut-être porté ses fruits s'il avait mieux que Loïs Diony à aligner en pointe (35e, 36e). Ou si ce dernier n'avait pas vu sa tête plongeante à bout portant être stoppée sur la ligne par un réflexe de Keylor Navas, qui continue match après match d'annuler des buts tout faits (52e). "Nous avons su souffrir. L'équipe a eu la patience nécessaire", a commenté le gardien costaricien à la fin du match sur Canal+. 

Son homologue angevin n'a pas démérité non plus, en empêchant Kylian Mbappé - replacé dans l'axe à la pause avant d'être remplacé à dix minutes de la fin - de se remettre dans le bain (55e). Mais Paul Bernardoni a donc fini par être battu sur un centre d'Alessandro Florenzi, monté très haut après une déviation de Romain Thomas, que Lavyin Kurzawa a repris d'une étonnante et parfaite reprise de volée dans le soupirail (70e). Le latéral gauche a marqué son premier but en championnat depuis le 1er février 2020 (5-0 à domicile contre Montpellier). 

L'OL sous pression

Mais son sourire a laissé place à une grimace dans les dernières minutes de la rencontre. L'ancien défenseur monégasque a dû sortir sur blessure, après avoir ressenti une douleur derrière une cuisse. Un coup dur pour lui qui revenait tout récemment de blessure. 

En attendant le match de l'Olympique Lyonnais contre le FC Metz, en clôture dimanche soir de cette 20e journée de Ligue 1, le PSG prend donc la tête du championnat avec deux points d'avance. Le SCO, qui connaît son deuxième revers de suite, campe au septième rang. 

Julien Absalon