RMC Sport

Antonetti : « Les dieux du football ne choisissent pas le bon camp »

-

- - -

Le Stade Rennais, défait ce dimanche à Monaco (1-0) lors de la 32e journée de championnat, a enregistré son troisième revers de rang. Malgré cette nouvelle contre-performance, qui éloigne le club breton de la course à la Ligue des champions, Frédéric Antonetti refuse d’accabler ses joueurs.

Frédéric Antonetti, on imagine que vous êtes déçu après cette nouvelle défaite…

C’est plus qu’une déception, c’est un peu cruel. Excepté le résultat, je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs. Il nous a manqué cette petite étincelle pour marquer un but. On le méritait plus que Monaco. Certains soirs, les dieux du football ne choisissent pas le bon camp.

Qu’est-ce qui a fait la différence en faveur des Monégasques ?

Ils se sont battus avec leurs armes du moment : un jeu direct et les coups de pied arrêtés (le but de Welcome a été inscrit à la suite d’un coup franc, ndlr). On a fait trop de fautes. Ou plutôt, il y a plutôt trop de coups de sifflet… Quand on se crée cinq ou six occasions, il faut être capable d’en concrétiser au moins une. L’état d’esprit était très bon. On a retrouvé un peu de peps au niveau physique. Je ne vois pas comment Monaco pouvait marquer dans le jeu. Il faut persévérer et continuer à y croire.

Justement, croyez-vous toujours à une qualification en Ligue des champions ?

Avant d’y penser, il faut déjà gagner le plus vite possible. Mes gars ont fait beaucoup d’efforts pour cela contre Monaco, mais ils n’ont pas été récompensés. Il faut continuer. On a aussi manqué de créativité et de justesse. On n’est pas en confiance… Mais dans le jeu, on était supérieur à cette équipe monégasque. Je me demande s’ils ont fait deux passes ! On n’a pas su faire en sorte que le résultat soit positif.