RMC Sport

Argentine: la sortie émouvante de Cvitanich, qui va mettre un terme à sa carrière à 38 ans

Dario Cvitanich a fait ses adieux au public de Banfield la nuit dernière en Argentine. L’avant-centre, passé par l’OGC Nice et l’Ajax Asterdam, est apparu très ému au moment de quitter le terrain lors du nul entre Banfield et l’Universidad Catolica en Copa Sudamericana (1-1). A 38 ans, il va mettre un terme à sa carrière.

Il a tenté de contrôler son émotion mais il n’a pas pu retenir ses larmes. Dario Cvitanich a fait ses adieux à son public la nuit dernière en Argentine. L’attaquant de Banfield a disputé son dernier match à domicile face à l’Universidad Catolica en Copa Sudamericana (1-1). Il rangera ses crampons après une ultime sortie la semaine prochaine à Santos, au Brésil.

Au moment de son remplacement, le buteur de 38 ans a reçu une belle ovation du stade Florencio-Sola, situé dans la province de Buenos Aires. Sous les applaudissements de la foule, Cvitanich est tombé dans les bras de plusieurs de ses partenaires. Avant de quitter le terrain les yeux embués.

"J'ai accompli bien plus que ce que j'imaginais"

"C’est difficile de dire au revoir et de trouver les mots justes. Je pense que le terme le plus approprié est merci, a-t-il écrit sur Instagram. La vie continue et aujourd'hui, mes projets personnels et ma vie de famille me font prendre cette décision, à laquelle je réfléchissais depuis longtemps. Je suis heureux d'avoir pu accomplir bien plus que ce que j'imaginais. J'ai travaillé dur, j'ai souffert, j'ai gagné, j'ai perdu, j'ai eu tort, j'ai appris, mais surtout, j’ai été heueux. Merci"

Trois saisons marquantes à Nice

Formé à Banfield, l’avant-centre argentin au patronyme croate (de par les origines de sa famille) a porté les couleurs de l’Ajax Amsterdam en Europe. Avant d’évoluer durant trois saisons sous le maillot de l’OGC Nice, entre 2012 et 2015. Cvitanich a laissé un souvenir marquant au Gym, où il a inscrit 36 buts et délivré 3 passes décisives en 76 apparitions (toutes compétitions confondues). En terminant à la deuxième place du classement des buteurs de Ligue 1 en 2012-2013.

Après une aventure au Mexique et aux États-Unis (Miami FC), il est revenu dans son club de cœur en 2017. Après un passage au Racing Club, il a retrouvé Banfield en janvier dernier. Le temps d’inscrire 1 but en 10 rencontres (toutes compétitions confondues). Avant de tirer sa révérence. Pour de bon.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport