RMC Sport

Armand : « Faire un peu plus peur »

Sylvain Armand

Sylvain Armand - -

Solide dans l’axe de la défense du PSG lors de la victoire face au TFC (3-1) mercredi en Coupe de France, Sylvain Armand espère que son équipe plus constante dans les prochaines semaines. Et plus impressionnante, dès dimanche contre Lille.

Sylvain, Zlatan Ibrahimovic était absent mercredi contre Toulouse (3-1), en 16e de finale de la Coupe de France, et le PSG a montré une très bonne qualité de jeu. Paris joue-t-il mieux sans lui ?

C’est la question que tout le monde pose. Si Ibra est à 19 buts, ce n’est pas anodin non plus. C’est une façon différente de jouer. On est moins dépendant de lui. Quand il est là, c’est un joueur capable de marquer à tout moment, de faire des gestes incroyables. Il nous a sorti plusieurs épines du pied cette saison. On a joué différemment, en faisant courir le ballon, en essayant de passer sur les côtés. C’est ce que le coach avait demandé. Ça a plutôt bien réussi. On est capable de gagner, quels que soient les joueurs alignés sur le terrain. C’était ça le plus important de la soirée.

Vous risquez de retrouver l’OM en 8e de finale…

Si c'est Marseille, c'est bien. C'est toujours plaisant de jouer des matchs comme ça. Je préfère affronter ce type d'équipe plutôt qu'aller jouer contre une petite équipe où c'est souvent plus difficile.

La solidité de l’équipe permet à Sirigu de n’avoir pas encaissé de but depuis 685 minutes en Ligue 1, à 14 minutes du record de Bernard Lama…

Pour le record, je n’étais pas au courant. On a de très bons joueurs aussi bien devant que derrière. Ceux de derrière sont peut-être un peu moins exposés. Mais ils font un travail énorme, que ce soit Mamadou (Sakho), Alex, Thiago (Silva), Christophe (Jallet), Maxwell… Il y a aussi l’apport des milieux de terrain, des attaquants qui se replacent pour nous aider. C’est une équipe qui défend et qui attaque ensemble.

Quelle est la marge de progression de cette équipe du PSG ?

Surtout, d’avoir un jeu constant et de faire un peu plus peur. Avoir un jeu dans le même style que celui qu’on a eu mercredi. C’est une équipe qui a bien pris. Avec toutes les arrivées, il a fallu un peu de temps. Mais tout le monde s’est bien adapté. Ça donne aujourd’hui une équipe soudée, quand même assez forte. Il nous reste à progresser dans la constance.

Cela sera-t-il suffisant pour conquérir le titre ?

C’est la plus belle équipe dans laquelle j’ai pu évoluer. J’espère que ce sera l’équipe qui me fera gagner ce titre avec le PSG. 

Dimanche, vous recevez Lille (21h). Une équipe qui parle d’ « exploit » de venir s’imposer à Paris…

C’est le discours classique des équipes qui viennent ici. C’est un peu normal. On sait très bien que ce sont des matchs qui ne sont pas du tout évidents. On l’a vu face à Ajaccio, tout le monde pensait qu’on allait s’imposer facilement. On doit l’emporter. On a grillé nos jokers si on veut être en haut à la fin. Lille reste une belle équipe avec de très bonnes individualités, un très bon jeu collectif. Il y a Payet, Roux, qui sont actuellement en pleine bourre.