RMC Sport

ASM-TFC : Rivière, la métamorphose

Emmanuel Rivière

Emmanuel Rivière - -

Meilleur buteur de Ligue 1 avec quatre buts en deux matchs, le Monégasque Emmanuel Rivière retrouve ce vendredi (20h30) ses anciens coéquipiers du TFC. Un club où le Martiniquais ne s’est jamais imposé mais où sa réussite ne surprend pas.

Les Toulousains vont croiser une vieille connaissance ce vendredi sur la pelouse de Monaco (20h30). Mais pas sûr qu’ils la reconnaissent au premier coup d’œil. D’abord en raison des dreadlocks qui ont laissé place à une coupe plus « classique », en tout cas dans la large gamme capillaire que les footballeurs sont habitués à proposer. Mais surtout parce que le joueur qu’ils vont affronter s’est métamorphosé. Auteur d’un but lors de la 1ère journée à Bordeaux (2-0), Emmanuel Rivière a signé un retentissant triplé le week-end dernier contre Montpellier (4-1). Quatre buts en deux matchs, un bilan bien loin de celui qui était le sien lors de son passage au TFC.

Alain Casanova, l’entraîneur haut-garonnais, n’est pas forcément surpris par cette soudaine efficacité. « Je pense qu’il bénéficie du bon travail fait par toute l’équipe et notamment par Falcao, qui monopolise pas mal de défenseurs et laisse Manu un peu plus libre, analyse le coach toulousain. Même si maintenant, avec la réussite qu’il a, toutes les défenses vont serrer sur lui aussi. Mais je reste persuadé qu’il a de très grandes qualités et qu’il va faire une belle carrière. » Après son passage au TFC (juillet 2011-janvier 2013) et une fin de saison dernière banale à Monaco, bien malin toutefois celui qui aurait prédit une telle réussite.

Casanova : « On a toujours des regrets »

Acheté entre 6 et 7 millions d’euros à l’AS Saint-Etienne à l’été 2011 (un des plus gros transferts de l’histoire du club haut-garonnais), Rivière n’a jamais réussi à confirmer les espoirs placés en lui. Arrivé sérieusement blessé à une cheville puis victime de l’éclosion de Wissam Ben Yedder, il n’a marqué que neuf buts en une saison et demie. Son seul fait de gloire restera son but vainqueur dans le derby face à Bordeaux (3-2), en septembre 2011, ce qui lui vaut la sympathie presque éternelle des supporters.

Sa revente en janvier dernier à Monaco, alors en L2, pour 4,5 millions d’euros, était même vue comme une très bonne affaire. « On a l’impression qu’il n’a pas totalement exprimé son potentiel donc on a toujours des regrets, avoue Alain Casanova. Humainement, c’était quelqu’un de très bien. On s’est quitté en très, très bons termes et on lui souhaite vraiment bonne chance pour la suite de sa carrière. Maintenant la page est tournée. »

Sans oublier Falcao...

L’entraîneur toulousain se passerait toutefois bien d’une nouvelle performance de choix de l’Antillais. Avantage pour ses défenseurs, ils connaissent parfaitement les qualités de leur ancien coéquipier. « C’est un joueur combattant et qui prend les espaces, souligne Aymen Abdennour. Même si techniquement c’est un joueur un peu moyen, il est très combatif. » « C’est un attaquant qui ne lâche pas et qui ne ménage pas ses efforts, confirme Serge Aurier. Il va au bout de ses actions. On sait que c’est un joueur qui aime prendre la profondeur. » Seul problème pour les Toulousains, en plus de surveiller Rivière, il faudra également garder un œil sur un certain Radamel Falcao…

A lire aussi :

>> Falcao et l’ASM calment les rêves espagnols

>> Rivière : « Le travail paie »

>> Toute l'actu du football

Alexandre Alain avec Wilfried Templier