RMC Sport

ASSE : Ilan fait le point

Ilan, attaquant de Saint-Etienne

Ilan, attaquant de Saint-Etienne - -

Battu par Strasbourg samedi soir à Strasbourg (3-0), Saint-Etienne s’enfonce au classement et pointe à la quinzième place. L’attaquant stéphanois Ilan fait le point, sans détour, sur la situation de son club.

Partagés entre amertume et déception, c’est sans aucun point et avec trois buts dans la valise que les Stéphanois sont rentrés de leur déplacement à Strasbourg samedi. Résultat d’une descente aux enfers (une seule victoire depuis le 8 décembre dernier), l’ASSE est aujourd’hui 15ème de Ligue 1 avec 29 points, soit deux d’avance sur Toulouse, premier reléguable. C’est donc une ambiance détestable qui règne depuis plusieurs semaines autour des Verts avec deux co-présidents (Caïazzo et Romeyer) pas toujours d’accord, un malaise entre Laurent Roussey et Omar Da Fonseca et des joueurs amorphes sur le terrain. « Je ne veux rien cacher, mais c’est vrai que c’est quelque chose qui peut nous déranger, explique l’attaquant stéphanois Ilan dans Luis Attaque. Même si ça ne nous concerne pas (les joueurs), nous devons nous blinder contre ça et essayer d’être plus concernés et plus ambitieux ».
Car Ilan ne s’en cache pas, il vise beaucoup plus haut que le maintien et la situation qu’il vit avec Saint-Etienne. « J’ai envie de retrouver les premières places. J’ai tout de même un bon passé et j’ai porté le maillot de l’équipe du Brésil. Je parle pour moi mais mon objectif est de retrouver de bonnes sensations dans le haut du tableau ».

Ilan ne lâchera pas Roussey

Car s’il reste pour l’instant à Saint-Etienne, la patience du Brésilien a des limites. « Ici, il y a toujours des petites histoires, s’agace-t-il. Ca ne concerne pas les joueurs mais pour faire un grand club, il faut un esprit sain et une bonne ambiance ». Bref, des conditions bien loin de l’ambiance actuelle dans le Forez. Une situation qui pousse à se poser plusieurs questions notamment celle de l’avenir de Laurent Roussey. Et s’il se dit que certains joueurs pourraient "lâcher" leur entraîneur, Ilan monte au créneau. « Je ne crois pas, explique-t-il. On ne va pas le lâcher car si on le fait, on se lâche nous-mêmes. De toute façon, ce n’est pas à nous de prendre ce genre de décisions, de dire s’il reste ou s’il part ».
C’est donc dans un contexte pas vraiment évident que les stéphanois préparent leur prochain match. Une vision à court terme car un faux pas de l’ASSE face à Nancy (3ème) samedi prochain à Geoffroy-Guichard pourrait avoir des conséquences sur la fin de la saison.

La rédaction - Luis Attaque