RMC Sport

ASSE-Monaco: "Paris et Lyon sont difficiles à dépasser", Kovac refuse de s'emballer

Satisfait de la réaction de ses joueurs à Saint-Etienne (4-0) après le nul contre Lille (0-0), l'entraîneur de l'AS Monaco Niko Kovac se méfie toutefois de l'emballement autour de son équipe, qui marche sur la Ligue 1 depuis le début de l'année, et entrevoit sérieusement le podium, à un point de Lyon et du PSG.

Monaco a surclassé Saint-Etienne (4-1) à l’issue d’un très bon match de sa part, vendredi et s’avance désormais comme un prétendant au podium cette saison, voire au titre, si les équipes devant l’ASM avaient la mauvaise idée de ralentir dans les semaines qui viennent. Les hommes de Niko Kovac disposent d’un certain écart avec le cinquième (14 points), qui se trouve être l’Olympique de Marseille, et reviennent à un point seulement de Paris et Lyon avant le choc qui va opposer ces deux équipes en clôture de la 30e journée de Ligue 1. Malheur au perdant. Mais l’entraîneur allemand préfère rester prudent, et se garde d’être ambitieux.

Jovetic est tout aussi prudent

"Comme je l'ai toujours dit, on doit y aller pas à pas et assurer d'abord la quatrième place, a-t-il martelé en conférence de presse. Le classement montre qu'on est dans une bonne position, mais on pourra parler d'autre chose quand on aura assuré la quatrième place, pas avant. On a conscience des qualités de Lille, Lyon et Paris qui seront très difficiles à dépasser." Auteur de l’ouverture du score hier soir, dans le Forez, le Monténégrin Stevan Jovetic, à l’image de son entraîneur, ne veut pas se projeter trop en avant, et préfère se concentrer avant tout sur son son équipe, et son parcours dans le championnat.

"Pour le podium ? Il faut avant tout regarder notre parcours et nous devons prendre match par match. Nous avons une coupure (de deux semaines avec la trêve internationale) avant de penser au prochain match contre Metz", a expliqué l’attaquant. Après avoir raté un penalty en début de match, Jovetic s’est rattrapé sans plus tarder, dans la minute suivante, en inscrivant le premier but de la partie, d’une frappe croisée à ras de terre, après un service Tchouaméni. L’international espoir a ensuite porté le score à 2-0 en seconde période (55e). Sofiane Diop (65e) et Krépin Diatta (76e) ont achevé de punir les Verts, complètement dépassés par la puissance offensive monégasque.

QM