RMC Sport

Aubameyang : « Aulas est un menteur ! »

Pierre-Emerick Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang - -

Avant l’explosif Saint-Etienne - PSG dimanche à Geoffroy-Guichard, Pierre-Emerick Aubameyang a gentiment taclé Jean-Michel Aulas. Pensant à l’intérêt de son club, le président de l’OL s’est dit supporter des Verts face à Paris.

Pierre-Emerick, votre objectif était de battre votre record de 16 buts de la saison passée. Maintenant que vous avez atteint ce total, quel est votre nouvel objectif ?

Dans ma tête, je repars à zéro. C’est comme si je commençais une nouvelle saison. Je veux marquer le plus de buts possibles. Arriver à 20 buts serait une bonne chose. J’espère pouvoir faire mieux.

A Rennes, vous avez démontré que vous pouviez être aussi efficace en jouant dans l’axe…

Oui, je suis polyvalent. C’est une bonne chose pour le groupe ou pour moi. Ça se passe bien aussi sur le côté même si vous savez tous que ma préférence est dans l’axe.Oui, je suis polyvalent. C’est une bonne chose pour le groupe ou pour moi. Ça se passe bien aussi sur le côté même si vous savez tous que ma préférence est dans l’axe.

Dimanche soir, contre le PSG, on observera votre duel à distance avec Ibrahimovic…

(Rires) Il n’y a pas de duel. Il est loin devant (Ibra a marqué 24 buts en L1). Le duel, c’est le match. On espère battre pour la troisième fois de suite cette équipe du PSG (victoire des Verts en championnat et en quarts de finale de la Coupe de la Ligue). Même s’il est en tête du classement des buteurs et moi deuxième, je regarde davantage les points qu’il y a à prendre.

Il vous devance de huit buts. Ça ne se rattrape pas ?

Si, ça peut se rattraper ! Mais est-ce que je vais le faire ? Je ne sais pas. On verra.

On a l’impression que tout vous oppose avec Ibra ?

Nous sommes différents. Dans le style de jeu, déjà. On peut compter sur Ibra quand on a besoin d’un point de fixation. Il est imposant avec son gabarit. Ce n’est pas mon cas (rire). Je suis plus longiligne. Je suis dans la finesse. Techniquement, il est vraiment fort. Et puis contrairement à lui, il me reste encore tout à prouver. Voilà la grande différence.

« Beckham ? On va lui montrer ce que c’est que le Chaudron »

Et en dehors du terrain ?

C’est vrai qu’on n’entend pas beaucoup parler de lui en dehors du terrain. Normalement, c’est bon signe. Moi, je suis quelqu’un de tranquille, d’un peu extravagant. J’aime le strass et les paillettes mais je suis quelqu’un de simple. Lui traîne l’image de « Kung-fu man », de guerrier. Ce n’est pas mon délire.

Les Parisiens seront-ils revanchards ?

Il faudra leur demander. Je pense qu’ils le seront. On a gagné deux fois. Ils auront envie de gagner surtout qu’ils sont en course pour le titre. On les attend tranquillement. Battre trois fois le PSG cette saison serait énorme. D’autant qu’ils se sont renforcés cet hiver. Ça promet d’être un beau match.

Est-ce un match plus agréable à préparer qu’un derby contre Lyon ?

Oui. Il n’y a pas tout ce qui se passe l’extérieur. Il y a moins de pression même si ça reste un gros match. Le côté people de David Beckham ? On joue contre le footballeur, pas contre la star. On va lui montrer ce que c’est que le Chaudron.

Pour cette rencontre, Jean-Michel Aulas sera supporter de votre équipe…

C’est un menteur ! Je ne le considère pas comme un supporter. On laisse de côté Monsieur Aulas.

Propos recueillis par Edward Jay