RMC Sport

Audel : « Remettre la machine en route »

Dixième, Valenciennes a réalisé une première partie de saison pleine d'espoirs.

Dixième, Valenciennes a réalisé une première partie de saison pleine d'espoirs. - -

A peine de retour de vacances à l’île Maurice que Johan Audel retrouvait vendredi le chemin de l’entraînement avec Valenciennes. L’attaquant espère confirmer la place de son club dans la première moitié de classement.

Johan Audel, comment s’est passée la reprise ?
Ça fait plaisir de revoir tout le monde. On se raconte nos vacances, on se chambre. Quand on a vu le programme de la reprise, c’était moins marrant. On a couru, fait des abdos. Beaucoup de physique. C’est ce que font tous les clubs à la reprise. On aimerait toucher le ballon le plus vite possible, mais il faut attendre et d’abord remettre la machine en route. On aura le temps de le faire plus tard.

Pourquoi vous êtes-vous fait chambrer ?
Je me suis fait chambrer parce qu’avant les vacances, j’ai loupé mon code pour le permis bateau. Chez nous, c’est réputé pour chambrer, notamment avec Rudy (ndlr : Mater, son coéquipier, et non Rudi Garcia, l’entraîneur de Lille comme indiqué par erreur dans une version précédente de cet article). Automatiquement, il faut s’attendre à tout cela.

Comment avez-vous fêté le jour de l’an ?
J’étais fatigué du voyage (ndlr : il revenait de l’île Maurice) et je n’étais pas motivé. J’ai bu une coupe, j’ai un peu joué à la console et suis rapidement allé me coucher. Noël c’est bien pour la famille, mais le jour de l’an ne me branche pas trop.

Quelles sont les ambitions de Valenciennes ? Continuer sur la lancée ?
Oui et non. En fin de première partie, on a peiné pour prendre des points. J’espère qu’on ne va pas refaire les mêmes erreurs qu’en fin de première partie. Dans l’ensemble c’est correct avec une dixième place et 28 points. On aurait quand même pu faire mieux. Quand on voit les Lillois, je pense qu’on aurait pu faire aussi bien, voire mieux.

La rédaction - Jérôme Sillon