RMC Sport

Aulas : « Le stade sera terminé au premier semestre 2015»

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas - -

EXCLU RMC SPORT. Dans l’Intégrale Foot dimanche sur RMC, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a fait le point sur le Stade des Lumières, dont les premiers travaux démarreront ce lundi. Il est certain que le stade sera ouvert en 2015.

Jean-Michel Aulas, pouvez-vous confirmer que les travaux du Stade des Lumières débutent ce lundi à Décines ?

Effectivement, nous avons décidé il y a une quinzaine de jours d’attaquer la première partie des travaux, de manière à rester dans le planning donné à l’UEFA. On a commencé tout le programme de terrassement pour éviter de se retrouver en difficulté. Ça va durer entre 4 et 7 mois. C’est un grand moment d’émotion, de ténacité et de mise en œuvre de l’agglomération lyonnaise d’une politique ambitieuse. Ce stade sera le plus beau stade de l’Euro tel qu’il a été conçu, avec 58 000 places, de la visibilité et de l’accessibilité. Tout ce qu’il faut pour que les matchs de haut niveau puissent se dérouler dans ce stade.

Est-ce que la construction du stade est encore sous la menace d’éventuels recours ?

Il y a toujours des risques. Il peut toujours y avoir un certain nombre de recours. On a un recours sur le permis de construire qui devrait être traité par le tribunal administratif le 15 décembre. Ceci étant, aujourd’hui, nous sommes dans la procédure qui nous a permis de démarrer les travaux. Le permis a de construire a été obtenu en février 2012. On est donc parfaitement dans notre droit d’attaquer, avec le risque d’avoir à batailler sur le plan juridique si d’aventure un certain nombre de recours étaient obtenus. Pour l’instant, aussi bien les collectivités que l’OL, nous avons eu une douzaine de recours. Nous les avons tous gagnés. Nous sommes dans la spirale de l’Olympique Lyonnais, en espérant que la création d’emplois pour toute la région va se convertir dès lundi par les travaux qui commencent.

Le planning de construction est-il toujours aussi serré ?

Non seulement le planning n’est plus serré parce qu’on démarre les travaux, mais nous avons 30 mois de réalisation garantie, intempéries y compris. Donc en démarrant fin octobre 2012, c’est pour terminer dans le premier semestre 2015. L’objectif est de jouer le championnat 2015-2016 dans ce stade ultra-moderne, qui sera le plus fonctionnel de France et qui permettra, un an avant l’Euro 2016, de tester et de valider en harmonie avec l’UEFA l’ensemble de cette enceinte. D’ailleurs, je précise que Lyon est candidat au match d’ouverture de juin 2016.

Une fois que ce nouveau stade sera construit, qu’adviendra-t-il de l’ancien ?

Ce qui fait la différence aujourd’hui dans les 20 premiers clubs européens, c’est que 18 d’entre eux ont leur propre stade. C’est une question de génération. Même si Gerland, avec la Halle Tony Garnier, a de belles arches protégées, sur le plan fonctionnel, on est dans une situation qui ne correspond plus au football moderne. Il est envisagé de le transformer éventuellement pour le rugby. Mais il y a des travaux immenses de fonctionnalité à faire. C’est pour ça qu’on ne l’a pas conservé. Aujourd’hui, on est parti sur ce stade moderne, dans un environnement public-privé. Quant à Gerland, la décision sera prise une fois qu’on aura commencé les travaux de l’autre côté, à partir de la semaine prochaine. Mais là, la mairie est partie prenante et je n’ai pas mon mot à dire puisque c’est un stade municipal.

RMC Sport