RMC Sport

Bastia s’enflamme pour la venue du PSG

Furiani

Furiani - -

Le Sporting Club de Bastia reçoit le Paris Saint-Germain à Furiani, ce samedi à 17h. Une venue qui déchaîneles passions du côté des supporters corses, impatients de voir de plus près l’ogre parisien et son « Ibramoscovitch »… Reportage.

Il y a deux saisons, alors que Bastia évoluait encore en National, bien peu de supporters auraient pu s’imaginer admirer un jour dans l’enceinte de Furiani, des joueurs du calibre de Zlatan Ibrahimovic. Mais deux ans et deux montées plus tard, le rêve est en passe de devenir réalité. Et l’engouement engendré par la réception de ce PSG version qatarie est impressionnant. En trois petits jours, les 16500 tickets se sont envolés. Un record.

La venue de la bande à Zlatan fait ainsi figure de petit événement sur l’Ile de Beauté. A quelques heures du coup d’envoi, le match est sur toutes les lèvres. Les tout jeunes footballeurs de l’Etoile Filante Bastiaise, club historique de la ville, s’en lèchent déjà les babines : « On attend ça depuis… beaucoup, hein ! C’est notre rêve, de jouer contre des joueurs de "ouf" ! »

 « Cette rencontre, c’est notre finale de la Ligue des champions à nous », se plaisent même à dire certains supporters. Et une finale de Ligue des champions, ça se prépare ! Un tifo géant est ainsi prévu avant le coup d’envoi. Toutes les tribunes seront parées de blanc et bleu, et chaque supporter aura droit à son drapeau. L’ambiance promet d’être bouillante pour porter les joueurs et espérer accrocher un petit quelque chose. « Un match nul serait déjà une victoire », estiment les plus lucides… ou les plus pessimistes, question de point de vue.

Attention à "Ibramoscovitch"

Ce match est aussi une aubaine pour la boutique du club, qui affiche déjà une santé de fer en ce début de saison. « On a dépassé toutes nos espérances au niveau des ventes (déjà 3000 maillots vendus, alors que l’objectif était d’en vendre 5000 sur l’ensemble de la saison, ndlr). Le maillot à domicile se vend très très bien », confie René Salducci, le responsable.

Quel que soit le résultat, c’est en tout cas une grande fête qui s’annonce. Et si Frédéric Hantz veut un conseil, il n’a qu’à écouter Eric Fraticelli, alias Tony dans la série Mafiosa, et qui pense connaître le joueur à surveiller côté parisien… « Comment il s’appelle, celui qui fait trois mètres ? Je crois qu’il vient des Balkans, il est Finlandais, enfin j’ai pas très bien compris… Ibra… Ibramoscovitch… Rien que pour voir cette star, le stade sera plein. On l’attend depuis longtemps. Mais Paris, ils vont perdre ! » Pas forcément connaisseur, mais supporter, le Tony. Et c’est bien là l’essentiel…

Alexis Toledano avec Nicolas Jamain