RMC Sport

Baup : « Mon idée, c’est de jouer »

Elie Baup

Elie Baup - -

Elie Baup a fêté ses débuts au Vélodrome par une victoire ce dimanche face à Sochaux (2-0). Un moment fort pour le nouvel entraîneur de l’OM, qui veut que son équipe procure du plaisir à ses supporters cette saison.

Elie, qu’avez-vous ressenti pour votre premier match au Vélodrome en tant qu’entraineur de l’OM ?

C’est sûr qu’il y a un côté émotion forte, mais je ne voulais pas laisser transpirer ça. Je suis venu avec d’autres équipes mais là, c’est différent. L’émotion dure quelques minutes, après il faut rentrer dans le match. Je le vis comme quelqu’un qui adore le foot. Etre dans ce stade comme entraineur de l’équipe, c’est fort.

Quelles consignes aviez-vous donné à vos joueurs pour aborder ce match ?

Par rapport à un adversaire qui avait décidé de défendre et de nous laisser le ballon, il ne fallait pas faire n’importe quoi, se désorganiser et tenter des solutions individuelles. On a essayé de répondre par un jeu collectif. On a essayé d’utiliser un maximum les couloirs. On a manqué parfois d’efficacité mais les situations hautes étaient là.

Avez-vous noté des progrès par rapport à la victoire à Reims (0-1) lors de la première journée ?

Il y a eu moins de temps faibles. Il y a eu beaucoup plus de fluidité, de continuité. Par exemple, la première mi-temps a été assez égale dans l’utilisation du ballon. On a eu des occasions, on ne les pas concrétisées mais on a été plus fluide. La transmission a été plus limpide. Il faut s’appuyer sur ça. On n’a pas vu Mandanda dégager des longs ballons. On part de derrière et c’est quelque chose qui demande beaucoup de travail.

« Il ne faut pas griller les étapes »

Sur quels axes allez-vous insister pour faire évoluer votre équipe ?

Il y a eu une période un peu euphorique après avoir marqué le premier but. Il aurait fallu garder un peu plus de lucidité. La concrétiser par un autre but. Mon idée, c’est d’avoir le ballon, de jouer un maximum, d’avoir du plaisir. C’est pour ça que des joueurs osent certains gestes. Il faut les laisser faire dans la mesure où ça ne met pas en péril la progression de l’équipe.

Les joueurs semblent avoir retrouvé la confiance…

La confiance, elle est dans le projet de jeu. Le projet de jeu, il est dans l’utilisation du ballon mais aussi le fait de récupérer le plus rapidement possible à la perte de balle. Il faut se mobiliser. C’est arrivé ce soir plusieurs fois. On a vu des joueurs chercher immédiatement à récupérer le ballon. Ça a même parfois surpris notre adversaire.

Un gros test vous attend la semaine prochaine contre Montpellier…

Depuis le début, Il y a des tests partout. Le tout, c’est de les passer les tests. On ira d’abord en Moldavie (pour disputer un barrage de Ligue Europa contre Sheriff Tiraspol, ndlr) et après on pensera à Montpellier. Il ne faut pas griller les étapes. Il faut prendre les rencontres comme elles viennent. Dès demain, il faut se mettre dans la tête qu’on a une semaine avec deux matches.

Propos recueillis par Florent Germain