RMC Sport

Blanc : « La suffisance est notre ennemie »

Laurent Blanc en conférence de presse.

Laurent Blanc en conférence de presse. - -

A quelques heures de retrouver Bordeaux, son ancien club de 2007 à 2010, à l’occasion du match d’ouverture de la 6e journée entre les Girondins et le PSG, Laurent Blanc se réjouit mais se méfie de ce déplacement jugé difficile.

Laurent, vous allez retrouver demain un club que vous avez bien connu

Bordeaux est une ville que j’aime beaucoup. J’aime aussi les Bordelais car ce sont des gens réservés donc ils me ressemblent un peu. J’ai beaucoup d’attaches là-bas. Pour le sportif, j’y ai passé trois années formidables, il n’y a que des bons souvenirs. J’entretiens de relations avec certaines personnes encore. Ce sont aussi des gens qui ont peut-être été moins frileux que d’autres car ils m’ont permis de devenir entraineur. Donc j’y retourne avec grand plaisir.

Envisagez-vous de faire tourner votre effectif ?

Avec la série que l’on a, 7 matchs en 23 jours, je pense qu’on sera obligé de faire tourner l’effectif. Ça nous sert à ça d’avoir un effectif de qualité. La concurrence est là, mais il faut que ça soit une force, pas remplacer un joueur pour un autre et dire : « voilà, tu as du temps de jeu ». Il faudra voir aussi l’état de tous les internationaux, ils ont eu un retour difficile. Dans les trois semaines, il y a des gens qui n’ont pas débuté encore, qui en auront certainement la chance et l’occasion.

Ne craignez-vous pas que vos joueurs aient déjà la tête à la Ligue des champions ?

Il y a des matchs de Champions League, je sais ce que ça représente pour les joueurs. Mais il ne faut pas oublier qu’avant et après, il y a des matchs de championnat. La suffisance est notre ennemie au PSG. Tous les matchs vont être importants et il faudra avoir une motivation égale pour tous les matchs. On va à Bordeaux, un match difficile, et il faudra avoir la même motivation que pour aller jouer à l’Olympiakos quatre jours après.

Recueilli par LB